2 952 sans-abri à Paris : la mairie dévoile les résultats de son recensement

2 952 sans-abri à Paris : la mairie dévoile les résultats de son recensement © Gérard Julien Source: AFP
Personnes impliquées dans le décompte des sans-abri le soir de la Nuit de la solidarité le 15 février à Paris.

Lors de l’opération de la Nuit de la solidarité le 15 février, près de 3 000 sans-abri ont été recensés à Paris. Les chiffres communiqués par la Ville se trouvent aux antipodes des déclarations faites par les élus LREM ces dernières semaines.

Les premiers résultats de la Nuit de la solidarité ont été communiqués le matin du 21 février à l’Hôtel de Ville de Paris. Bruno Julliard, premier adjoint à la mairie de Paris chargé de la culture et des relations avec les arrondissements, a annoncé le fruit du travail des 2 000 personnes ayant sillonné les rues de la capitale le 15 février pour dénombrer les SDF. Verdict : 2 952 sans-abri dans les rues de Paris, auxquels il faut ajouter 672 personnes hébergées dans le cadre du plan grand froid et 1 500 autres grâce au plan hiver.

Le total s’élèverait donc à près de 5 000 démunis. Des chiffres très loin des calculs fantaisistes de Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, et Sylvain Maillard, député LREM, qui avaient estimé à 50 le nombre de SDF n’ayant pas pu bénéficier d'hébergement d’urgence du Samu social en Ile-de-France.

C’est évidemment beaucoup trop, c’est même insupportable pour nous

Bruno Julliard a assuré à son auditoire, ainsi que par un tweet, que la Ville de Paris continuerait à s’impliquer : «Près de 3 000 personnes ont été comptabilisées par l’ensemble de ces professionnels et des bénévoles dans l’espace public parisien. C’est évidemment beaucoup trop, c’est même insupportable pour nous, nous espérons que ce bilan quantitatif mais aussi qualitatif permettra un électrochoc pour tous ceux qui sont concernés par une défaillance qui ne peut être que collective. L’ensemble des personnes qui sont aujourd’hui concernées ont fait beaucoup, mais nous constatons que ça n’est toujours pas suffisant. Nous devrons bientôt tous continuer à nous mettre autour de la table, tous les acteurs qui sont concernés, associatifs, Ville de Paris, Etat, pour mieux répondre encore aux défis de ces personnes à la rue.»  

Eric Pliez, le directeur du Samu social a réagi à ces chiffres, estimant que le défi d’héberger tout le monde était réalisable.

Quelque 2 000 personnes, dont 1 700 bénévoles, avaient arpenté le 15 février au soir la capitale lors de la première Nuit de la solidarité pour compter les sans-abri, les «invisibles» de la rue, dont le nombre réel a été au cœur de polémiques ces derniers jours. Les hôpitaux, la SNCF et les parkings Vinci avaient aussi été mis à contribution pour affiner ce recensement avec davantage de précision.

L'idée du projet : «avoir une photographie de la réalité» des personnes à la rue, afin de pouvoir ensuite adapter les dispositifs d'assistance et d'hébergement, a expliqué la maire de Paris, Anne Hidalgo. Mais ce comptage intervient aussi bien évidemment dans le contexte de polémique des déclarations sur les SDF d'Ile-de-France.

Lire aussi : Christian Page, le sans-abri le plus médiatique de France, défie les politiques (REPORTAGE)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter