Musculation, groupe djihadiste et ONG pour la Syrie : que révèle le Facebook de Jawad Bendaoud ?

Musculation, groupe djihadiste et ONG pour la Syrie : que révèle le Facebook de Jawad Bendaoud ?© Capture d'écran Facebook
Le compte Facebook de Jawad Bendaoud

Durant une audience, l'individu suspecté d'avoir aidé les terroristes du 13 novembre a évoqué son compte Facebook. Sur celui-ci, on trouve des contenus diversifiés, allant du sport aux marques d'alcool, en passant par... un groupe djihadiste.

«Allez sur mon Facebook "Jawad Ventura", vous verrez la photo de ma voiture en profil», a déclaré Jawad Bendaoud, logeur des terroristes du 13 novembre, durant l'audience du 29 janvier, d'après une journaliste de France Inter.

Une rapide recherche sur Facebook permet de tomber sur le profil de cet homme, suspecté d'avoir apporté un soutien logistique aux djihadistes qui ont frappé Paris. Parmi de nombreux contenus pour le moins banals, certains attirent l'attention.

Lire aussi : «Fils de p*te !» ; «N*que ta mère !», le procès de Jawad de nouveau suspendu

Mentions J'aime

Parmi les pages «likées» par Jawad Bendaoud sur le réseau social, on peut trouver des contenus sans importance apparente comme ayant trait à une méthode de musculation, à une célèbre pâte à tartiner, des pages sur les chiens ou encore un groupe pour célibataires. 

Deux ONG humanitaires agissant en Syrie sont également aux nombres des mentions «J'aime» du profil : Ummah Charity et Syria Charity.

Si «Jawad Ventura» aime plusieurs marques d'alcool, il suit également une page intitulée «Hadiths, rappels & partages», qui publie des enseignements liés à l'islam.

Musculation, groupe djihadiste et ONG pour la Syrie : que révèle le Facebook de Jawad Bendaoud ?© Capture d'écran Facebook
Des pages likées par Jawad

Plus surprenant, Jawad Bendaoud «like» aussi une page nommée «Salafia Jihadia», qui se réfère à un groupe salafiste basé en Espagne et au Maroc ayant des liens avec al-Qaïda, et notamment responsable des attentats de Casablanca en 2003 dans lesquels une trentaine de personnes ont été tuées et plus de 100 blessées.

Musculation, groupe djihadiste et ONG pour la Syrie : que révèle le Facebook de Jawad Bendaoud ?© Capture d'écran Facebook
La page "Salafia Jihadia" est likée par Jawad

Articles likés

Parmi les nombreux articles aimés par «Jawad Ventura», on en retrouve quelques uns abordant le thème de l'islam radical, comme un article du Figaro sur Daesh, intitulé Les djihadistes visent la prise de Jérusalem ou encore un autre sur Gilles Le Guen, «Breton et djihadiste présumé de 60 ans».

Quelques autres évoquent la religion, comme une publication évoquant le port de plus en plus courant du voile par les musulmanes, ou un article s'interrogeant sur la conception d'un «même Dieu» pour les chrétiens et les musulmans. Une majorité de publications sont toutefois liées au sport, à la télévision ou encore à des contenus insolites.

Photos

Parmi les images diffusées par Jawad Bendaoud sur Facebook, on peut en voir plusieurs de lui-même, posant en tenue de sport. Sur d'autres, on peut voir en vrac sa voiture, des liasses de billets ou encore un drapeau du Maroc.

Musculation, groupe djihadiste et ONG pour la Syrie : que révèle le Facebook de Jawad Bendaoud ?© Capture d'écran Facebook
Le compte Facebook de Jawad

Dans les photos «likées», on peut trouver différents types de contenus, plusieurs publications de Syria Charity et de Ummah Charity se glissant entre des photos de femmes dans des poses suggestives ou de sportifs.

Musculation, groupe djihadiste et ONG pour la Syrie : que révèle le Facebook de Jawad Bendaoud ?© Capture d'écran Facebook
Publication likée par Jawad

Parmi les images «likées», on peut en outre voir un homme cagoulé armé d'une kalachnikov, ou encore la photo d'une fillette de quelques années, voilée, sur un tapis de prière.

Musculation, groupe djihadiste et ONG pour la Syrie : que révèle le Facebook de Jawad Bendaoud ?© Capture d'écran Facebook
Publication likée par Jawad

Si le Facebook de Jawad Bendaoud révèle des contenus très variés, nul doute qu'il intéressera les enquêteurs, à l'heure où cet individu comparaît, encourant une lourde peine de prison pour avoir apporté un soutien logistique aux terroristes qui ont frappé Paris en novembre 2015.

Lire aussi : Suspension de séance, insultes et intimidations : nouvelle journée du procès de Jawad Bendaoud

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter