Un surveillant de prison agressé à Châteauroux par un détenu ayant crié «Allah akbar»

Un surveillant de prison agressé à Châteauroux par un détenu ayant crié «Allah akbar» © Pascal Pochard-Casabianca Source: AFP
Image d'illustration

Alors que les surveillants de prison se mobilisent ce 22 janvier, le parquet révèle qu'un surveillant de la maison d'arrêt de Châteauroux a été attaqué par un détenu la veille au soir. Celui-ci a crié «Allah akbar» en passant à l'acte.

Un surveillant de la maison d'arrêt de Châteauroux (Indre) a été agressé le 21 janvier par un détenu qui lui a jeté une chaise en criant «Allah akbar», a-t-on appris auprès du parquet de Châteauroux.

Le détenu n'est cependant pas connu pour être radicalisé. Des surveillants tentaient de maîtriser le détenu «en situation de violence» lorsque celui-ci a lancé une chaise en criant, blessant un des gardiens qui s'est vu délivrer un jour d'incapacité temporaire de travail (ITT).

Lors de sa fouille, une arme blanche, «une lame de rasoir trafiquée», a été retrouvée, selon le parquet qui a précisé que le détenu, placé en quartier disciplinaire, devait être entendu dans le cadre de l'enquête en cours.

La maison d'arrêt de Châteauroux était bloquée ce même matin à l'appel des syndicats réclamant des revalorisations salariales et des mesures de renforcement de leur sécurité.

Cette agression s'ajoute aux nombreuses autres perpétrées la semaine dernière par des détenus parfois radicalisés contre des gardiens. Dans un contexte de tensions croissantes entre les syndicats de l'administration pénitentiaire et le gouvernement, l'agression de surveillants par un détenu djihadiste à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) le 11 janvier dernier avait mis le feu aux poudres.

Lire aussi : Corse : un détenu agresse deux gardiens de prison à l'arme blanche, un blessé grave

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter