Pas invités à un débat sur France 3, l'UPR et Debout la France saisissent conjointement le CSA

Pas invités à un débat sur France 3, l'UPR et Debout la France saisissent conjointement le CSA © JEFF PACHOUD Source: AFP
Image d'illustration

France 3 a organisé un débat dans le cadre d'une élection législative partielle en Bourgogne-Franche-Comté, sans convier les candidats de l'UPR et de Debout la France. Dénonçant un traitement inéquitable, les deux partis politiques ont saisi le CSA.

L’Union populaire républicaine (UPR) et Debout la France (DLF) ont annoncé le 7 janvier 2018 avoir conjointement saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel, dénonçant la différence de traitement réservée aux candidats à l’élection législative partielle de la première circonscription du Territoire de Belfort, lors d'un débat sur France 3 Bourgogne Franche-Comté, le 12 janvier.

Une rédaction du service public prend parti de facto dans le débat politique, indiquant implicitement aux électeurs que certains candidats compteraient plus que les autres

Les deux partis s'insurgent du fait que seuls six des dix candidats à ces élections ont été invités au débat, ce qui a entraîné selon leur communiqué un traitement inéquitable de la vision défendue par les candidats en termes de qualité – certains partis ayant eu l'opportunité de s'exprimer lors d'un débat télévisé – et en termes de temps de parole. Les candidats représentant l'UPR et DLF n'étaient en effet pas invités au débat de France 3.

«Une rédaction du service public prend parti de facto dans le débat politique, indiquant implicitement aux électeurs que certains candidats compteraient plus que les autres», dénoncent ainsi les deux formations politiques.

Concernant cette thématique récurrente lors des différentes échéances électorales, la majorité présidentielle a présenté le 3 janvier un projet de loi visant à recalculer les temps d'antenne des partis lors de la campagne télévisée officielle (c'est-à-dire des spots télévisés). Selon l'hebdomadaire Marianne, il pourrait accentuer le poids de La République en marche au détriment des autres partis.

Lire aussi : Dupont-Aignan quitte le JT de TF1 pour dénoncer l'exclusion des «petits candidats» du débat (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter