Un jeune de 15 ans tué dans le quartier de la Bastille à Paris : le retour des guerres de gangs ?

Un jeune de 15 ans tué dans le quartier de la Bastille à Paris : le retour des guerres de gangs ?© Regis Duvignau Source: Reuters
La police sécurise une zone à Paris, illustration

Nouvelle rixe qui tourne très mal à Paris avec la mort d'un jeune homme de seulement 15 ans. Un phénomène de plus en plus récurrent mettant aux prises des individus de plus en plus jeunes. Tel est le triste constat que font les forces de l'ordre.

Le soir du 13 janvier, un jeune homme de quinze ans a été poignardé à mort au cours d'une rixe parisienne dans le quartier animé des bars de la place de la Bastille.

A l'origine du meurtre, un affrontement entre deux bandes rivales des XIe et XXe arrondissements de la capitale qui aurait dégénéré. Quatre jeunes d'une quinzaine d'années ont été placés en garde à vue selon l'AFP.

Un article du Figaro évoque «une violente bagarre» qui se serait déroulée «en quelques minutes», entre 19h30 et 20h, dans la rue de la Roquette, qui fait presque office de «rue de la soif» à Paris, tant les bars y sont nombreux.

Si les causes de la querelle demeurent inconnues, les forces de l'ordre sont intervenues très rapidement sur les lieux du drame, où une forte affluence policière a été constatée par l'AFP. Agés de 14 et 15 ans, deux des adolescents placés en garde à vue sont déjà connus défavorablement des services de police pour des faits de violences et des vols, selon le journal Le Parisien.

50 jeunes ont déferlé dans toute la rue. De loin on a vu un gamin de 14-15 ans à terre. 

Très rapidement, un jeune tombe et des passants tentent de lui porter secours : «50 jeunes ont déferlé dans toute la rue. Deux groupes bien distincts se sont formés. Il y a eu des cris et de loin on a vu un gamin de 14-15 ans à terre. Il y a quelqu'un qui a essayé de faire un massage cardiaque et après les policiers ont bouclé le quartier. La bagarre a duré deux, trois minutes. Un policier [...] a dit qu'il avait été poignardé avec une lame de 30 centimètres», a déclaré un témoin de la scène cité par Le Figaro.

Le garçon de 15 ans, transporté en urgence à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière a succombé à ses blessures, son décès a été déclaré peu après 21h. Une autre personne a été blessée.

La préfecture de police de Paris évoque un retour possible des activités de bandes criminelles. Ce phénomène est observé depuis quelques années. Il ne s'agit pas de gangs à proprement parler, puisqu'il n'y a pas de structures véritablement organisées, mais de bandes violentes de quartiers, selon les éléments fournis par le capitaine Vanessa Villard de la cellule de suivi du plan bandes (CSPB) qui répondait aux questions du Figaro en février 2017.

Il y a des fights avec des 12-13 ans

Interrogé par l'AFP, Jacques Rigon, commissaire du XXe arrondissement de Paris a également évoqué «un phénomène qui avait un peu disparu et qui a resurgi il y a deux ou trois ans». Le policier a également prévenu : «Il y a aussi un rajeunissement important [des protagonistes].» Et d'ajouter : «Sur les XVIIIe et XIXe arrondissements, il y a des "fights" [des combats] avec des 12-13 ans, avant c'était 16-17 ans.»

Autre grande tendance qui se dégage, et que cette tragédie confirme : «Ils sont très friands des battes de baseball et il y a de plus en plus d'utilisation d'armes blanches», souligne le capitaine Villard dans les colonnes du Figaro.

Lire aussi : Des rappeurs de MGZ foncent sur la police à Crosne, un agent ouvre le feu

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.