Evoquant les migrants dans un tweet, il menace de se suicider mais la police arrive à temps

Evoquant les migrants dans un tweet, il menace de se suicider mais la police arrive à temps© Capture d'écran Twitter
L'internaute a publié une photo menaçant de se suicider. Dans sa lettre d'adieu, il dénonce la situation inhumaine des migrants
Suivez RT France surTelegram

Un jeune a menacé de se suicider sur Twitter, mais un internaute a signalé le contenu à la police, qui est intervenue. Dans sa lettre d'adieu, adressée à Emmanuel Macron sur le réseau social, il insistait sur le traitement «inhumain» des migrants.

Dans un tweet publié le matin du 14 janvier, un internaute parisien dont RT France a choisi de masquer l'identité, a annoncé sa volonté de mettre fin à ses jours, publiant notamment une photo de son pied face au vide, avec ce message : «Vous avez fait retarder le moment maintenant faut y aller merci de votre compréhension.» Il a également laissé une lettre d'adieu sur le réseau social, publiée environ deux heures avant la photo.

Evoquant les migrants dans un tweet, il menace de se suicider mais la police arrive à temps© Capture d'écran Twitter
Le message laissé sur Twitter par le jeune homme

Grâce au signalement d'un internaute, la police a cependant pu intervenir à temps, dans le XVIIe arrondissement de la capitale, d'après une information de 20Minutes. Le tweet a en fait été signalé au compte de la police nationale, qui a fait savoir que la plateforme Pharos (faite pour les signalements en ligne) avait été saisie.

«Nous sommes intervenus vers 10h après que des voisins l’ont aperçu au balcon. Le jeune homme va bien», a déclaré la préfecture de police de Paris au quotidien.

«Je m'en vais rejoindre ces migrants fauchés au bord des routes de Calais» : il interpelle Macron

Dans une lettre d'adieu publiée sur son compte Twitter, et adressée directement au président de la République, il revient longuement sur la situation des migrants en France, traités selon lui de «manière inhumaine».

Le jeune homme dénonce également les «racistes de plus en plus présents en France», ajoutant savoir que certains «trouveront stupide de se suicider pour si peu».

«C'est apaisé que je m'en vais rejoindre ces migrants fauchés au bord des routes de Calais, ceux morts dans les centres de rétention [...] et tous ces autres innocents morts en silence. Je sais maintenant que le bon endroit se trouve là-bas avec eux et non ici avec vous», écrit-il notamment.

Evoquant les migrants dans un tweet, il menace de se suicider mais la police arrive à temps© Capture d'écran Twitter

Lire aussi : Une politique migratoire «qui rappelle Vichy» : un humanitaire compte rendre sa légion d’honneur

Il commence son texte par «Cher Monsieur Macron» et le termine en interpellant directement le chef de l'Etat : «Et vous Monsieur Macron, interrogez-vous maintenant sur ce que vous pouvez faire pour votre pays.»

Dans la lettre, il interpellait également le chef de l'Etat sur la gestion des personnes suicidaires en France, assimilées selon lui par facilité à des «malades mentaux», et estimant que l'aide proposée était «inadaptée».

«Monsieur Macron [...] la nation française que vous proposez je n'en veux pas», écrit-il encore.

Lire aussi : «Les barbelés, ça rappelle les camps» : le gouvernement monte au créneau après la une choc de L'Obs

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix