Sondage : 71% des 25-34 ans jugent le rythme de l'immigration «trop élevé», plus que leurs aînés

Sondage : 71% des 25-34 ans jugent le rythme de l'immigration «trop élevé», plus que leurs aînés
(Image d'illustration) ©Angelos Tzortzinis / AFP

Si les Français de toutes tranches d'âge trouvent que le rythme auquel s'effectue l'immigration est trop fort, les jeunes adultes abondent tout particulièrement dans ce sens, d'après un sondage d'Ifop.

Huit mois après l'élection présidentielle, un sondage réalisé par l'Ifop pour L'Express en décembre 2017 et publié le 10 janvier 2018, révèle que 64% des Français juge le rythme de l'immigration «trop élevé». Un jugement transversal à toutes les tranches d'âge. Ainsi, une petite majorité des plus jeunes (18-24 ans) estime que le rythme de l'immigration est trop important. Mais leurs aînés de quelques années, les 25-34 ans, sont eux 71% à s'inquiéter d'un afflux trop intense d'immigrés, soit plus que toutes les autres tranches d'âges : 70% chez les 50-64 ans et 66% pour les 65 ans et plus. 

Dans le détail, l'enquête confirme que la position des Français quant à l'immigration dépend fortement de leur couleur politique (précisément de leur vote déclaré aux sondeurs au 1er tour de l'élection présidentielle). Ils sont ainsi seulement 31% parmi les électeurs de Benoît Hamon, candidat du Parti socialiste, à considérer que l'immigration s’effectue à un rythme trop élevé.

Sans surprise, en revanche, ils sont 95% des sondés déclarant avoir voté pour le Front national à juger ce rythme trop élevé, suivis de près par les électeurs déclarés du Républicain (LR) François Fillon, à 75%. Plus surprenant, ils sont tout de même 51% parmi les électeurs de La France insoumise (LFI) à partager l'opinion selon laquelle le rythme auquel s'effectue l'immigration est trop effréné. 

Enfin, l'électorat d'Emmanuel Macron semble partagé avec 47% des sondés jugeant, en décembre donc, ce rythme trop élevé. Le président de la République devrait-il rendre sa politique migratoire plus lisible pour son propre camp ?

Lire aussi : Vers un morcellement de LREM ? Un député souhaiterait un nouveau groupe penchant vers la gauche

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.