Mort de Rémi Fraisse : non-lieu en faveur du gendarme, le père déplore une «justice aux ordres»

- Avec AFP

Mort de Rémi Fraisse : non-lieu en faveur du gendarme, le père déplore une «justice aux ordres»© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Image d'illustration.
Suivez RT France surTelegram

Les juges chargés de l'instruction sur la mort de Rémi Fraisse en 2014 à Sivens (Tarn) ont délivré le 9 janvier une ordonnance de non-lieu en faveur du gendarme ayant tiré la grenade qui a tué le militant écologiste.

Le tribunal de Toulouse a décidé le 9 janvier de prononcer un non-lieu en faveur du gendarme auteur du tir à la grenade qui a provoqué la mort du militant écologiste Rémi Fraisse en 2014. 

«L'ordonnance de non-lieu était inévitable car personne n'avait été mis en examen [dans cette affaire], donc ce n'est pas réellement une surprise», a commenté l'avocat du gendarme, Jean Tamalet. «Par ailleurs, le réquisitoire définitif [du parquet de Toulouse] réclamait un non-lieu en insistant sur les fruits de l'instruction qui concluaient à un épouvantable accident», a-t-il ajouté à l'AFP.

Mais pour Jean-Pierre Fraisse, le père du jeune militant, «la justice est aux ordres». «La raison d'Etat de deux gouvernements successifs a prévalu alors qu'il n'y avait aucune raison puisqu'il y a mort d'homme», a-t-il assuré.

Rémi Fraisse, âgé de 21 ans, avait succombé à l'explosion d'une grenade tirée par un gendarme lors d'affrontements sur le chantier de la retenue d'eau controversée de Sivens, le 26 octobre 2014. Le projet de barrage a depuis été abandonné, mais un autre, réduit de moitié, est à l'étude. Les «zadistes» qui occupaient le site en ont été délogés le 6 mars 2015.

Lire aussi : Accusé par Mélenchon d'être responsable de la mort de Rémi Fraisse, Cazeneuve voit rouge

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix