«On est des nazis ! Les juifs, on va faire le ménage» : une annonce choque dans le métro parisien

«On est des nazis ! Les juifs, on va faire le ménage» : une annonce choque dans le métro parisien © JACQUES DEMARTHON Source: AFP
Image d'illustration

Après être entrés dans la cabine du conducteur d'une rame de métro, trois jeunes hommes ont diffusé des messages outranciers aux voyageurs via l'interphone, selon le magazine Le Point. La RATP a décidé de porter plainte.

Dans la soirée du 17 décembre, les utilisateurs de la ligne 6 du métro parisien ont été choqués par des annonces publiques pour le moins troublantes. 

«On est des nazis ! Les juifs, on va faire le ménage... », figurent parmi les propos que les usagers ont pu entendre, selon plusieurs témoignages recueillis par la brigade des réseaux franciliens – dont celui du conducteur de la rame de métro –, comme le rapporte Le Point le 4 janvier. Les utilisateurs du métro ont également pu entendre des mots à l'encontre des Maghrébins : «On va faire le ménage, les petits Maghrébins qui volent les portefeuilles des petites vieilles.»

Selon les enquêteurs, trois hommes sont parvenus à pénétrer dans l'une des cabines de pilotage d'une rame de métro, dont ils ont utilisé l'interphone interne pour lancer leurs invectives. Ils ont rapidement été interpellés par un agent de la station, témoin de leur intervention choquante, qui les a remis aux policiers de la brigade des réseaux franciliens (BRF). Toujours selon des informations du Point, la RATP a décidé de porter plainte.

L'alcool a probablement joué un rôle dans cette sombre histoire : l'un des suspects avait en effet 1,6 gramme d'alcool dans le sang, d'après Le Point. Autre information : parmi les trois suspects, figure notamment le fils d'un ancien patron du Raid, l'unité d'élite de la police.

Lire aussi : «Manspreading» : Valérie Pécresse veut s'attaquer à l'étalement masculin dans le métro

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter