«Gazer les Blancs, cette sous-race» ? La Licra accuse une cadre de l'Unef de racisme sur Twitter

«Gazer les Blancs, cette sous-race» ? La Licra accuse une cadre de l'Unef de racisme sur Twitter
Capture d'écran Twitter, @Manon_Bouquin, DR

La ligue ayant pour objet de lutter contre le racisme et l'antisémitisme, a relevé sur le réseau social une capture d'écran, présentée comme un tweet de la vice-présidente lilloise du syndicat étudiant Unef. Ce dernier n'a fait aucun commentaire.

«Allo l'Unef, une réaction aux tweets racistes de votre vice-présidente lilloise Hafsa Askar ?», interpelle la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) ce 29 décembre 2017, sur Twitter. La Licra joint en outre une capture d'écran sur laquelle on voit ce qui est présenté comme un tweet de l'intéressée : «On devrait gazer tous les blancs, cette sous-race.» 

Le tweet de la Licra a été supprimé quelques heures après sa publication.

«Gazer les Blancs, cette sous-race» ? La Licra accuse une cadre de l'Unef de racisme sur Twitter
Capture d'écran du compte @_LICRA_

En fin de matinée, la Licra notait que le syndicat étudiant n'avait toujours pas réagi à son message.

«Gazer les Blancs, cette sous-race» ? La Licra accuse une cadre de l'Unef de racisme sur Twitter
@_LICRA_

Si le compte Twitter supposé de Hafsa Askar n'est plus actif, cette dernière assure bien la fonction de vice-présidente de l’Unef Lille, selon un article de La Voix du Nord datant de septembre 2017.

Lire aussi : L'Unef envisagerait de généraliser les réunions «non-mixtes» pour ses membres «racisés»

Il semble que la Licra ait rebondi à la diffusion sur Twitter de nombreuses captures d'écran de tweets attribués à Hafsa Askar, faisant état d'un racisme ciblant spécifiquement les Blancs. «Js [je suis] une extrémiste anti blancs» et «le monde serait bien mieux sans blancs», aurait-elle notamment tweeté, selon ces captures d'écran.

Lire aussi : La venue dans une université d'Houria Bouteldja, accusée de «racialisme», fait scandale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.