«Travail, remise en ordre et refondation» : les maîtres-mots du Front national pour l'année 2018

- Avec AFP

«Travail, remise en ordre et refondation» : les maîtres-mots du Front national pour l'année 2018 © Benoit Tessier Source: Reuters
La présidente du Front national, Marine Le Pen

La présidente du FN a placé l'année qui va s'ouvrir sous le signe, pour son parti, de la refondation. Selon elle, le clivage politique fracturant la politique française oppose désormais «mondialistes» et «nationaux».

L'ancienne candidate à l'élection présidentielle et présidents du Front national (FN) Marine Le Pen revient, dans une vidéo postée sur Twitter le 31 décembre, sur l'année qui s'achève, une «année très politique et même pour beaucoup de Français, trop politique».

Dans sa grande sagesse collective, le peuple a cassé le balancier qui rendait obligatoire l'alternance entre des partis en réalité d'accord sur l'essentiel

2017, selon Marine Le Pen, «aura été marquée par une recomposition historique [du] paysage politique français». L'année qui s'achève aura en effet, selon elle, révélé l'effondrement du clivage entre les partis de droite et de gauche qui structurait la vie politique. «Dans sa grande sagesse collective, le peuple a cassé le balancier qui rendait obligatoire l'alternance entre des partis en réalité d'accord sur l'essentiel», précise la députée du Pas-de-Calais.

Le nouveau clivage, ajoute-t-elle, oppose désormais les «mondialistes» aux «nationaux». «Les électeurs nous ont désignés comme l'adversaire naturel du pouvoir en place», veut croire la finaliste de la dernière élection présidentielle. 

Lire aussi : Le «macronisme, c'est le salarié jetable» : Marine Le Pen fait une rentrée politique cruciale

«2018, année sans élection, sera pour nous une année de travail, de remise en ordre et de refondation. Une grande et belle refondation à laquelle je vous invite tous», lance enfin la dirigeante frontiste.

Le parti, quelque peu déstabilisé par la défaite de de sa championne au second tour de la présidentielle, puis par le départ de Florian Philippot en septembre, a mené fin 2017 une consultation auprès de ses militants pour offrir au FN de nouveaux statuts. Son congrès se déroulera à Lille en mars prochain.

Lire aussi : «Je ne veux pas m'habituer au terrorisme», lance Marine Le Pen pour sa rentrée politique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.