Facebook supprime les pages d'Alain Soral et de son association Egalité et Réconciliation

Facebook supprime les pages d'Alain Soral et de son association Egalité et Réconciliation© MARTIN BUREAU Source: AFP
Alain Soral

Estimant qu'elles contrevenaient à sa charte, Facebook a décidé de supprimer les pages du polémiste sur le réseau social. Tandis que l'association d'Alain Soral dénonce une «dynamique de censure», la Licra s'est félicitée de la nouvelle.

Le polémiste Alain Soral, connu pour ses prises de positions controversées, est désormais persona non grata sur Facebook. Le géant des réseaux sociaux a en effet décidé le 13 décembre de clôturer sa page publique, ainsi que celle de son association Egalité et Réconciliation, qui, cumulées, étaient suivies par près de 290 000 personnes.

Contacté par StreetPress, Facebook a expliqué que ces pages allaient à l'encontre de sa charte, précisant : «Les personnes qui prêchent la haine n’ont pas leur place sur Facebook.» Et le réseau social d'ajouter qu'il n'était pas nécessaire qu'un contenu soit signalé à de nombreuses reprises pour être retiré, mais qu'un seul signalement pouvait suffire.

Première à avoir révélé l'information dans un message «exclusif» sur son compte Facebook, la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) s'est félicitée de la nouvelle avec un montage vidéo.

L'association d'Alain Soral, Egalité et Réconciliation, dénonce pour sa part une «dynamique de censure» à son égard, affirmant que son compte bancaire ainsi que celui de la maison d'édition dirigée par le polémiste Kontre Kulture avaient également été fermés «arbitrairement».

«Il est évident que le Pouvoir se donne les moyens pour verrouiller toute résistance réelle à son égard», juge l'association, qui affirme que «les ennemis de la liberté d’expression ne font que confirmer l’importance de [son] combat». «La liberté sur internet est une hypocrisie à destination des crédules : les GAFA [Google, Amazon, Facebook, Apple] défendent une idéologie et des intérêts tout à fait identifiables», estime-t-elle en outre.

Le 11 décembre, Facebook avait pris une mesure similaire contre le dessinateur Marsault, en désactivant son compte. Ce dernier avait dénoncé dans un communiqué la censure dont les «patriotes» seraient selon lui victimes.

Alain Soral a été condamné à plusieurs reprises pour incitation à la haine, principalement antisémite, après des poursuites émanant d'organisations antiracistes et communautaires, à la suite de propos ou de gestes. Il a également fait l'objet de plusieurs condamnations pour des injures et diffamations en tous genres lancées envers des personnalités publiques.
 

Lire aussi : «Une purge sans précédent» : le dessinateur Marsault fait ses adieux aux réseaux sociaux

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter