Emmanuel Macron accueilli par un concert de sifflets et de huées au Congrès des maires

Emmanuel Macron accueilli par un concert de sifflets et de huées au Congrès des maires© Ludovic MARIN Source: AFP
Emmanuel Macron à son arrivée au Congrès de maires, le 23 novembre

Les édiles de France ne partagent pas la vision d'Emmanuel Macron pour les communes et ne se privent pas de le lui faire savoir. Comme pendant la campagne électorale, le chef d'Etat a été copieusement sifflé à son arrivée au Congrès des maires.

La hache de guerre est loin d'être enterrée entre Emmanuel Macron et les maires de France. Venu faire son allocution au centière Congrès des maires de France le 23 novembre, le chef d'Etat avait visiblement prévu l'accueil glacial des édiles, qui ne l'avait déjà pas épargné pendant la campagne électorale.

L'organisation n'avait en effet pas lésiné sur le niveau de décibel de la musique à son arrivée, mais cela n'a pas suffit pour couvrir le concert de sifflets et de huées réservé au président.

Les ors de l'Elysée, où quelques 1 000 maires avaient été conviés la veille, n'ont manifestement pas été suffisants pour les convaincre du bien fondé de l'action du chef de l'Etat à l'endroit des communes.

A l'inverse, le vice-président de l'Association des maires de France, André Laignel (PS), a fait un discours très applaudi. Dénonçant une avalanche de décisions défavorables aux collectivités locales prises depuis l'été, «sans concertation», il a affirmé que les maires étaient «sacrifiés», avant de conclure sous une ovation que la «décentralisation [était] en danger».

Lire aussi : «Dîner de cons» : le maire de Saint-Etienne en colère après la réception des édiles à l'Elysée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.