Balance ton collègue : le nouveau jeu d'Amazon à Lille

Balance ton collègue : le nouveau jeu d'Amazon à Lille© Philippe Huguen Source: AFP
Une employée dans l'entrepôt d'Amazon à Lauwin-Planque, en décembre 2015.

L’entrepôt Amazon à Lille a lancé un jeu concours pour dénoncer les employés qui négligent les consignes de sécurité. A la clé, des cadeaux. De la délation, selon le syndicaliste Vincent Julien, une opération ludique pour le service communication.

On sait se divertir chez Amazon Lille. Une affiche placardée dans l’entrepôt de Lauwin-Planque près de la ville du Nord le 17 novembre propose aux employés un jeu concours, appelé «fun game». Pour participer, il s’agira de dénoncer celui ou ceux des managers qui ne respectent pas les consignes de sécurité. Les salariés n’ont qu’à remplir un bulletin titré «Faux pas» pour obtenir un bon point en récompense. L’employé, ou l’associate dans le jargon amazonien, qui récoltera le plus de points avant le 19 décembre recevra un cadeau. Pour le délégué central CFDT Vincent Julien, interrogé par le magazine d'actualité économique Capital, ce jeu encourage tout simplement la délation.

© @capture d'écran Capital.fr
L'affiche placardée dans l'entrepôt.

Sur les formulaires disponibles à l’accueil de l’entrepôt, on note son nom et celui du supérieur qui a commis «un safety faux pas», avec la description de l’erreur et on les dépose dans une urne.

Dès le lendemain de cette annonce par affichage, le syndicaliste Vincent Julien a écrit un mail à la direction d’Amazon pour qu’elle interrompe ce jeu, qui devait durer jusqu’au 19 décembre. «Il est hallucinant de constater qu'un tel "jeu" ait pu passer et être déployé sans que personne ne tique», leur a-t-il reproché. 

La sécurité doit être l’affaire de tous dans l’entreprise, des managers vers les employés, et inversement

Interrogé par Capital, le service communication d’Amazon a répondu : «C’est une opération ludique, faite dans un esprit bon enfant et bienveillant. Il ne s’agit pas de délation. Le but est que les employés fassent part des consignes de sécurité non respectées par leurs managers et ils récupèrent en échange ce qu’on appelle des points. La sécurité doit être l’affaire de tous dans l’entreprise, des managers vers les employés, et inversement.»

Cette initiative n’est pas une première, selon l'entreprise qui a annoncé : «L’opération a déjà été pratiquée sur le site de Lauwin-Planque les années précédentes et elle avait été accueillie de manière très positive.»

Le site de l’entrepôt Amazon situé à Lauwin-Planque est le plus important de France avec plus de 1 000 employés en CDI et 2 900 intérimaires embauchés pour les fêtes. Ce jeu de la dénonciation des manquements aux règles de sécurité serait censé aider à diminuer les accidents du travail nombreux à cette période.

De manière générale, la pratique de l’évaluation entre collègues est une habitude chez le géant américain, qui se base sur ces remontées d’informations pour accorder des promotions aux employés ou se débarrasser des éléments les moins performants. Voici une polémique de plus pour la plateforme électronique de vente. Le 3 octobre à Amiens, les libraires de la région défilaient contre ce géant de la distribution dont la présence fait péricliter les petits commerces culturels.

Lire aussi : Les livreurs d'Amazon pourront entrer chez les clients... en leur absence

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.