Arrêté avec 100 000 euros d'ecstasy sur lui, il déclare aux policiers qu'il s'agit «de bonbons»

Arrêté avec 100 000 euros d'ecstasy sur lui, il déclare aux policiers qu'il s'agit «de bonbons»© THOMAS COEX Source: AFP
La gare de Lille-Europe

Un Tunisien, en situation irrégulière en France, a été arrêté gare de Lille-Europe avec un sac plastique contenant quatre kilos d'ecstasy. Il a assuré devant le tribunal qu'un inconnu lui avait offert 350 euros pour le transporter jusqu'à Lyon.

La justification d'Houssem B., arrêté le 7 novembre en gare de Lille-Europe avec un sac plastique contenant quatre kilos d'ecstasy, n'est pas des plus communes. Ce dernier a soutenu devant le tribunal devant lequel il comparaissait le 10 novembre, qu'un homme qu'il avait brièvement croisé dans un bar de Roubaix (Nord) lui avait offert 350 euros pour transporter la marchandise jusqu'à Lyon, selon des informations rapportées par la Voix du Nord.

Le jeune homme de 27 ans, un Tunisien vivant en France en situation irrégulière, affirme n'avoir pas jugé opportun de s'enquérir de la nature exacte de ce qu'il devait transporter. Aux policiers qui l'ont interpellé, il confie candidement qu'il s'agit... «de bonbons».

Une version que le jeune homme va faire évoluer devant les magistrats, dans l'espoir sans doute de gagner en crédibilité : «Je pensais que c’était du Viagra.» Son avocat, estimera d'ailleurs que cette dernière version est du domaine du possible, étant donné que c'est lui-même qui déclare aux policiers qu’il dispose de ce sac plastique en plus de son sac de voyage : «Il aurait pu ne rien dire», fait valoir l'avocat.

Les enquêteurs, qui ont consciencieusement suivi la piste donnée par Houssem B., n'ont pourtant pas été en mesure de trouver le bar mentionné par le jeune homme, censé se trouver «à Roubaix près de la Croix-Rouge et pas loin de la mosquée». Difficile dès lors de remonter jusqu'au supposé commanditaire à la confiance facile...

«Quatre kilos c’est à peu près 10 000 comprimés et, à Lille, un comprimé d’ecstasy vaut dix euros», a noté la procureure, évaluant ainsi la valeur de la prise à 100 000 euros. Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet. Houssem B., qui n’avait aucun antécédent judiciaire, a été condamné à un an de prison avec mandat de dépôt.

Lire aussi : 24 millions de pilules de Tramadol qui seraient destinées à Daesh saisies en Italie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.