Fresnes : une quarantaine de touristes chinois agressés au gaz lacrymogène et détroussés

Fresnes : une quarantaine de touristes chinois agressés au gaz lacrymogène et détroussés© Capture d'écran Google Street View (image d'illustration).
L'agression a eu lieu sur un parking entre un supermarché et l'hôtel Kyriad de Fresnes.

Dans la soirée du 2 novembre, quatre individus s'en sont violemment pris à des touristes chinois à Fresnes, au moment où ceux-ci regagnaient leur hôtel. Les forces de l'ordre évoquent une recrudescence des attaques contre les Asiatiques.

Quelque 40 touristes chinois ont été pris à partie par quatre individus armés de gaz lacrymogènes aux alentours de 20h le 2 novembre, sur un parking voisin de leur hôtel, à Fresnes (Val-de-Marne), selon des informations rapportées le lendemain par le Parisien. Les agresseurs voulaient leur dérober leurs bagages.

Le chauffeur du car des touristes a tenté de s'interposer entre les assaillants et leurs cibles, mais, comme eux, il a reçu du gaz lacrymogène. Finalement, les voleurs ont réussi à s'enfuir avant l'arrivée de la police en emportant neuf sacs avec eux, dont un sac à dos rempli d'articles de luxe.

L'attaque s'est produite au moment où les touristes rentraient à l'hôtel et sous les yeux d'une trentaine d'autres touristes chinois qui venaient d'arriver en France.

«J'en ai vu d'autres qui gazaient les touristes»

Un employé de l'hôtel Kyriad qui se trouvait sur les lieux a décrit la scène de pagaille au Parisien : «J’ai entendu des cris. Quand j’ai regardé par la baie vitrée, j’ai vu deux personnes agresser un guide chinois. J’en ai vu d’autres qui gazaient les touristes. Je suis sorti pour leur crier de rentrer. J’ai même tiré le chauffeur pour le mettre dans l’enceinte de l’hôtel, alors qu’il se débattait contre un des agresseurs en tirant sur son sac. Je ne sais même plus si, finalement, il a lâché son sac ou s’il l’a gardé.»

Interrogé sur les circonstances de l'agression, l'employé a précisé : «Notre hôtel est situé au milieu d’une cité et les bus n’ont pas la place de se garer juste devant. Alors, ils se mettent sur le parking du Casino. C’est entre ce parking-là et l’entrée de l’hôtel que les agresseurs ont trouvé le temps de les attaquer. Il y a des gens qui zonent plus haut.»

Les Asiatiques, visés pour l'argent liquide

La proche banlieue parisienne est prisée des touristes qui peuvent ainsi accéder rapidement à la capitale, tout en payant leur hébergement à prix réduit. Mais dans le Val-de-Marne, tout comme en Seine-Saint-Denis, la police a constaté une recrudescence des agressions contre les populations asiatiques (étrangères ou françaises d'origine asiatique) «Pas des touristes comme ce jeudi [2 novembre] soir, mais des commerçants ou des particuliers», explique un policier au Parisien, avant de poursuivre : «Les agresseurs que nous arrêtons reconnaissent qu’ils les ciblent, car ils sont susceptibles d’avoir de l’argent liquide sur eux.»

Lire aussi : Pékin demande à Paris de protéger ses ressortissants après la mort de l'un d'entre eux à Belleville

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.