Les Patriotes de Florian Philippot en passe de devenir un parti politique

- Avec AFP

Les Patriotes de Florian Philippot en passe de devenir un parti politique© Charles Platiau Source: Reuters
Florian Philippot
Suivez RT France surTelegram

Florian Philippot a annoncé le 29 septembre la création du parti politique Les Patriotes, quelques jours après son départ du Front national. Mais, il l'assure, ce ne sera pas un parti traditionnel.

L'ex vice-président du Front national va voler de ses propres ailes en politique. Auparavant président de l'association Les Patriotes, Florian Philippot a annoncé sur LCI que cette organisation devenait un parti politique. 

«Les Patriotes deviennent une formation politique, juridiquement un parti mais pas un parti traditionnel. [...] Les Patriotes pourront adhérer à un autre parti ou un syndicat. Nous voulons fédérer», s'est-il expliqué le 29 septembre. 

«Il faut que cette formation politique soit un point de ralliement des patriotes. On met la France avant tout, on n'est pas sectaires donc les Patriotes pourront également adhérer à un parti politique ou à un syndicat à côté, ça ne posera aucun problème», a-t-il également assuré. 

«J'ai toujours dit : "Je poursuis mon engagement politique"», a-t-il rappelé, réfutant l'idée d'avoir eu la création en tête de ce nouveau mouvement politique bien en amont : «Il y a encore huit jours je n'aurais pas imaginé cela», a-t-il plaidé.

«Le FN est en perte de repères»

Florian Philippot a dénoncé les récentes prises de position de son ancien parti politique. «Le FN est en perte de repères. Il demande autorisation du glyphosate, l'allègement de l'ISF, applaudit Valls…», a-t-il expliqué. 

«Je ne suis pas là pour accabler Marine Le Pen. Nous avons beaucoup travaillé ensemble», a-t-il poursuivi. «Je n'en veux à personne. Le parti rattrapé par ses vieux démons, c'est leur affaire et une impasse», a-t-il ajouté.

«Beaucoup de Français pensent qu'on n'y arrivera pas avec cet outil-là, et qu'il faut quelque chose de plus moderne, et de plus large», a-t-il conclu.

Florian Philippot revendique 3 000 adhérents pour son mouvement, créé mi-mai, peu après la défaite de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.

Lire aussi : Le FN ? Un «syndicat anti-immigration» pour Philippot, propos «diffamatoire» selon Marine Le Pen

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix