Aulnay-sous-Bois : une école et six voitures incendiées après une nuit d'émeute (IMAGES)

Aulnay-sous-Bois : une école et six voitures incendiées après une nuit d'émeute (IMAGES)© Philippe Huguen Source: AFP
Voiture incendiée à Lille (Image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Une vingtaine d'individus a incendié plusieurs véhicules ainsi qu'une école maternelle dans la ville d'Aulnay-sous-Bois dans la nuit du 24 au 25 septembre, avant de s'en prendre aux forces de l'ordre. Une enquête a été ouverte.

La ville d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a été le théâtre de plusieurs actes incendiaires dans la nuit du 24 au 25 septembre, une école et une bibliothèque ont notamment été prises pour cibles.

«Une vingtaine d’individus ont incendié des véhicules, jeté des bouteilles enflammées sur une école primaire et tenté en vain de s’attaquer à un commerce pour l’incendier», rapporte une source policière citée par l'AFP. En outre, six voitures et la salle de bibliothèque d'une école ont été entièrement ravagées par les flammes.

L'école maternelle dont la salle de bibliothèque a été brûlée appartient au groupe scolaire Savigny 1, qui accueille 359 enfants. La direction de l'établissement a demandé aux parents d'assurer la garde de leurs enfants le 25 septembre, «le temps que la police fasse des prélèvements, de rétablir l'électricité partout et de s'organiser pour le nettoyage», selon l'académie. Un retour à la normale est prévu pour le 26 septembre au matin.

Rapidement dépêchées sur place, les forces de l'ordre ont essuyé plusieurs jets de projectiles. Les incendiaires ont par ailleurs tenté, en vain, d'allumer un nouveau feu dans une école primaire. Une enquête a été ouverte par le commissariat d’Aulnay-sous-Bois.

D'après la même source policière, le motif de ces actes demeure inconnu, même si plusieurs internautes évoquent un lien avec l'affaire Yacine, un jeune homme retrouvé mort à la mi-septembre dans une cave du quartier. Plusieurs rumeurs avaient alors commencé à circuler, évoquant une mise en scène de la part de la police, afin de maquiller une bavure.

Le 24 septembre au soir, des affrontements ont également éclaté à Vigneux-sur-Seine (Essonne), en marge d'un rassemblement contre les «violences policières». Des projectiles ont été lancés contre la police venue en nombre, et des dégradations commises, notamment sur du mobilier urbain.

Lire aussi : Huit ans de prison, interdiction de territoire : les réquisitions tombent au procès du quai de Valmy

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix