Des jeunes musulmans refusent d'approcher une croix : «attendrissant», pour leur professeur

Des jeunes musulmans refusent d'approcher une croix : «attendrissant», pour leur professeur
Capture d'écran de l'émission Zone interdite diffusée le 17 septembre

Le comportement d'élèves musulmans filmé par les caméras de M6 ont fait réagir plus d'un internaute. Leur enseignant leur avait demandé d'approcher un monument aux morts, mais ils ont refusé : la croix leur faisait «trop mal».

La scène a pu être vue sur M6, le 17 septembre, dans l'émission Zone interdite. Pour un reportage sur la rentrée des classes, les caméras ont suivi trois établissements, dont l'école privée de La Cordée, à Roubaix, créée par l'association Espérance banlieue, née après les émeutes de 2005.

Dans cet établissement qui accueille une cinquantaine d'enfants du CP à la sixième, les enseignants inculquent notamment les valeurs de la République et du patriotisme à des élèves en difficulté.

«La croix, elle nous fait trop mal»

C'est le cas du petit Youssef, décrit comme l'un «des plus difficiles de l'école» dans le reportage. Dans la séquence en question, on voit l'enfant refuser d'approcher un monument aux morts surmonté d'une croix. Le motif ? La croix est un symbole chrétien que cet enfant musulman rejette. Il se met à l'écart plusieurs fois, d'abord seul, puis avec deux petites camarades. Puis, il se justifie quand son enseignant le morigène : «La croix, elle nous fait trop mal.»

«Il veut être vraiment un bon musulman»

Le professeur, manifestement embarrassé, tente ensuite de donner du sens au comportement de Youssef : «Je ne me suis pas du tout braqué parce que je trouvais ça touchant et attendrissant [...] ça montre qu'il veut être vraiment un bon musulman. C'est important pour lui, ça fait partie de son identité», explique l'enseignant.

La séquence peu banale, diffusée à une heure de grande écoute (21h), n'a pas manqué de faire réagir la twittosphère. Certains s'en sont amusés...

... tandis que d'autres ont reproché aux élèves leur réaction face à la croix.

D'autres encore se sont étonnés des propos jugés maladroits du professeur.

Lire aussi : Un an après sa création, l'Islam de France de Chevènement est au point mort

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.