Calais : heurts entre une cinquantaine de migrants et la police sur la rocade portuaire

- Avec AFP

Calais : heurts entre une cinquantaine de migrants et la police sur la rocade portuaire© DENIS CHARLET Source: AFP
Un embouteillage sur la rocade portuaire de Calais, en octobre 2016 (image d'illustration).

Le 2 septembre, une cinquantaine de migrants ont profité d'embouteillages sur la rocade portuaire de Calais pour tenter de monter dans des camions, provoquant l'intervention de la police qui les a dispersés. Trois policiers ont été blessés.

Les autorités ont fait savoir que le 2 septembre, à partir de 16h30, une cinquantaine de migrants avaient profité d'embouteillages formés sur la rocade portuaire de Calais pour monter dans des camions, parfois avec succès.

Le trafic a été perturbé et les forces de l'ordre ont décidé de couper temporairement la rocade, détournant la circulation sur un autre axe passant par la ville, d'après un correspondant de l'AFP sur place. Les CRS sont intervenus «dans un jeu du chat et de la souris» et ont usé de gaz lacrymogènes pour disperser les migrants, selon les autorités.

Une source syndicale a confié à l'AFP que trois policiers avaient été blessés par des jets de pierre. Ceux qui avaient réussi à grimper dans des poids-lourds en ont été chassés par les fonctionnaires grâce au signalement d'automobilistes.

D'après les autorités, ces tentatives de se rendre en Angleterre sont redevenues «habituelles» les jours de gros trafic. Elles étaient fréquentes avant le démantèlement de la «Jungle» en octobre 2016.

Trois barrages posés sur l'A16 et la rocade pour arrêter les camions ont été démantelés dans la nuit du 1er au 2 septembre.

En début de semaine dernière, des rixes opposant jusqu'à 150 migrants africains et afghans près de la rocade avaient fait 21 blessés légers et ravivé les tensions communautaires à Calais.

Lire aussi : «Aucune coupe budgétaire n'est prévue pour l'accueil des migrants», promet le ministre de la Santé 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.