Heureux d'avoir 12 ministres à l'université d'été du Medef, Gattaz appelle Macron à ne «rien lâcher»

Heureux d'avoir 12 ministres à l'université d'été du Medef, Gattaz appelle Macron à ne «rien lâcher»© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Pierre Gattaz, le président du Medef

En marge de l'université d'été du Medef, le patron des partons a encouragé Emmanuel Macron à «surtout ne rien lâcher» sur la réforme du code du travail. S'il comprend que le chef de l'Etat ne s'y rende pas, il se félicite que 12 ministres soient là.

L'université d'été du Medef s'ouvre ce mardi 29 août sur le campus d'HEC à Jouy-en-Josas dans les Yvelines autour du thème «Confiance et croissance, l'avenir c'est la France !». Pour l'occasion, son président Pierre Gattaz a appelé Emmanuel Macron à «ne rien lâcher» sur les réformes du travail, dans une interview accordée au Parisien. Le patron des patrons a exhorté le chef de l'Etat, qui ne sera pas présent au traditionnel raout annuel du Medef, à ne pas céder à la rue et tenir bon sur les réformes qu'il a entreprises.

«J'encourage Emmanuel Macron à aller au bout de la réforme du Code du travail et à surtout à ne rien lâcher [...] Il est légitime pour la mener à bien. Il l’a mille fois annoncée et cela a été confirmé par les élections présidentielle et législatives», a déclaré Pierre Gattaz au Parisien

12 ministres présents

Le président du syndicat patronal ne semble absolument pas vexé que le chef de l'Etat ne se rende à son université d'été, comme deux ans auparavant lorsque, ministre de l'Economie, il avait remis en cause les 35 heures. Pierre Gattaz comprend qu'Emmanuel Macron a désormais d'autres obligations, et lâche : «A sa place, on n'y serait pas allés non plus...»

Et pour cause, le patron du Medef énumère certains des 12 ministres et secrétaires d'État qui y seront tout de même présents : «Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères ; Bruno Le Maire, ministre de l'Economie ; Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale ; Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes et Benjamin Griveaux, secrétaire d'État auprès de Bruno Le Maire)».

«Le gouvernement sera donc très bien représenté. Je peux comprendre l'absence du Président et de son Premier ministre. Les ordonnances sur la réforme du Code du travail sont attendues jeudi [31 août] et cela doit les occuper», s'est réjoui Pierre Gattaz.

Le président du Medef n'a jamais caché son admiration pour Emmanuel Macron. Au mois de mai dernier, Pierre Gattaz annonçait déjà que ce dernier faisait selon lui «un sans faute pour l'instant», disant carrément être «sur un nuage». Le Medef avait soutenu avec enthousiasme le candidat d'En Marche ! pour le second tour de la présidentielle.

Lire aussi : Avant son départ à la retraite, le patron du Medef s'offre un château à 11 millions d'euros

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.