Paris : un soldat de l'opération sentinelle se suicide avec son Famas sur son lieu d'affectation

Paris : un soldat de l'opération sentinelle se suicide avec son Famas sur son lieu d'affectation © CHRISTOPHE ARCHAMBAUL Source: AFP
Photo d'illustration.

Un soldat de 26 ans qui participait à l'opération sentinelle s'est donné la mort avec son arme de service, un fusil d'assaut Famas, dans sa chambre située dans les locaux du ministère des Armées à Paris où il était en poste.

Un jeune soldat de l'opération sentinelle a mis fin à ses jours dans les locaux du ministère des Armées à Paris. Le drame rapporté par le Parisien s'est produit le 25 août aux alentours de 23h30 quand le militaire, qui se trouvait seul dans sa chambre, s'est tiré une balle dans la tête avec son arme de service, un fusil d'assaut Famas chambré en munitions de 5,56 mm. Ses camarades ont tenté de le ranimer en vain avant l'arrivée du Samu, qui a annoncé le décès du soldat de 26 ans une heure plus tard. 

La gendarmerie nationale a ouvert une enquête sur les circonstances de la mort de ce soldat de la 5e compagnie de combat du 1er régiment de tirailleurs. Le motif du suicide n'est pas connu. 

Le lendemain, des femmes de militaires ont manifesté à quelques mètres de ce lieu, entre la rue de Grenelle et les Invalides, pour dénoncer la façon dont sont traités les militaires par l'Etat. Une femme a notamment décrit à RT les conditions de vie de son conjoint, affecté à Paris dans le cadre de l'opération sentinelle. 

Lire aussi : Des femmes de militaires font entendre leur voix à la place de la grande muette

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.