Guillaume Meurice et Didier Super en spectacle pour récolter des fonds pour aider Cédric Herrou

Guillaume Meurice et Didier Super en spectacle pour récolter des fonds pour aider Cédric Herrou Source: AFP
Le militant pro-migrants Cédric Herrou

Quelques jours après la condamnation de Cédric Herrou pour avoir aidé des migrants à entrer illégalement en France, un concert va être organisé à Breil-sur-Roya et les deux célébrités y participeront en faveur des migrants et de l'activiste.

L'organisation Amacca présentera un spectacle le 2 septembre à Breil-sur-Roya, afin de récolter des fonds pour soutenir les associations pro-migrants de cette commune connue pour être un lieu de passage pour les clandestins entrant en France depuis l'Italie voisine. Deux artistes, Guillaume Meurice et Didier Super, ont annoncé qu'ils allaient se produire dans la vallée de la Roya à cette occasion. 

«Ne venez surtout pas à ce spectacle d'islamo-bolchéviques qui servira à financer les actions frauduleuses de Cédric Herrou et de ses ami(e)s !! Eric Ciotti akbar !!», a écrit l'humoriste Guillaume Meurice, chroniqueur sur France Inter, sur sa page Facebook en présentant l'affiche de cette rencontre. 


Ce message, de nature ironique, vient pourtant rappeler que le militant Cédric Herrou, agriculteur de Breil-sur-Roya, a été condamné par la justice à quatre mois de prison avec sursis pour avoir aidé des migrants à entrer et à résider illégalement sur le territoire français. 

«Ouais, le 2 septembre, à Breil, Petite soirée festive pour repréciser aux habitants du coin que la  "non assistance à personne en danger", oui c'est interdit, SAUF SI C'EST DES NOIRS. Parce que dans ce cas là, l'obligation, c'est de les "non assister"... Merci aux Ciotti et autres Estrosi pour ce petit rappel juridique...», a déclaré de son côté l'artiste décalé Didier Super.

Sur l'affiche éditée par les organisateurs, on peut lire en bas à gauche que cet événement se déroulera avec le soutien du Conseil départemental des Alpes-Maritimes et de la mairie de Breil-sur-Roya.

Contacté, l'entourage d'Eric Ciotti, qui est le président du Conseil départemental, a déclaré à RT France n'avoir «pas entendu parler de cette initiative». D'autant que le 8 août, le député des Alpes-Maritimes s'était félicité de la condamnation du «passeur» qu'il avait qualifié de «délinquant qui instrumentalise la détresse humaine pour servir sa dangereuse idéologie».

Du côté de la mairie de Breil-sur-Roya, son maire André Ipert a démenti tout soutien officiel de la municipalité à cet événement. Néanmoins, la mairie va louer un chapiteau ainsi que du matériel à l'association Amacca. L'organisation de cette manifestation remonte à juin, et il était prévu depuis lors qu'elle soit centrée «autour du thème des migrants». 

Lire aussi : Des demandes d'asile falsifiées auraient été retrouvées chez Cédric Herrou, le militant pro-migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.