Critiques contre «l'hypocrisie» du gouvernement qui rend hommage à l'armée mais lui coupe son budget

Critiques contre «l'hypocrisie» du gouvernement qui rend hommage à l'armée mais lui coupe son budget Source: Reuters
Les policiers de la BRI après l'interpellation du suspect

L'attentat ayant visé des militaires à Levallois a fait réagir de nombreux internautes qui se sont indignés des prises de positions du gouvernement en faveur de l'armée alors qu'il envisage des coupes budgétaires pour celle-ci.

Le scandale de la réduction de 850 millions d'euros du budget de la Défense a refait surface sur fond d'attentant du 9 août contre des militaires de l'opération Sentinelle, renversés par une voiture conduite par un certain Hamou B. alors qu'ils se préparaient à partir en mission. 

Plusieurs membres du gouvernement ont en effet rendu hommage aux soldats, à commencer par Gérard Collomb et Florence Parly, qui se sont rendus au chevet des militaires blessés à l'hôpital de Saint-Mandé. 

Les députés de l'Assemblée nationale se sont aussi levés en début de séance pour exprimer la «solidarité» et la «gratitude» des élus envers les militaires.

En revanche, le fait que la majorité La République en marche et le gouvernement souhaitent réduire les fonds alloués à l'armée n'est pas passé auprès des internautes qui ont été nombreux à pointer du doigt la contradiction entre ces coupes budgétaires et ces prises de positions. 

Un utilisateur de Twitter a souligné «l'hypocrisie d'un gouvernement qui déshabille l'armée tout en lui rendant hommage aujourd'hui, assurant être à ses côtés».


Un autre internaute qui a partagé la photo du ministre des Armées rendant visite aux soldats, s'est demandé, sur un ton ironique : «Nos mesures pour que ça ne se reproduise plus ? Bah nous allons réduire de 850 millions d'euros le budget de l'armée.» 

«Pensées pour ceux qui soutiennent l'armée aujourd'hui et qui seront absents lors des discussions sur le budget pour la défendre», a tweeté un utilisateur du réseau social non sans sarcasme. 

Un internaute a qualifié d'«irresponsables» ceux qui «s'émeuvent du sort des militaires» et qui n'hésitent pas à dégraisser le budget de l'armée.


«Ca s'arrêtera quant tous ça? Et dire qu'Emmanuel Macron veut réduire le budget des armées alors que les attentats sont toujours présents», s'est inquiétée une utilisatrice. 

Six militaires de l'opération Sentinelle ont été blessés, dont deux sérieusement, à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, ayant été percutés par un véhicule qui a pris la fuite. Le suspect a finalement été interpellé dans le nord de la France sur l'autoroute A16 après une fusillade. 

Lire aussi : Militaires blessés à Levallois : l'enquête confiée à la section antiterroriste du parquet de Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.