Grand écart politique ? Philippot aimerait «prendre un café» avec Wauquiez et Mélenchon

Grand écart politique ? Philippot aimerait «prendre un café» avec Wauquiez et Mélenchon© Robert Pratta Source: Reuters

Sur France Info, le vice-président du Front national a déclaré vouloir discuter avec ces deux figures de l’opposition pour «voir ce qui les oppose», estimant que son parti devait s’élargir, tant en direction des «patriotes» de droite que de gauche.

«J'aimerais bien prendre un café avec Laurent Wauquiez, pourquoi pas avec Mélenchon, pourquoi pas avec d'autres. Mais qu'on discute, que l'on voie ce qui nous oppose. On n'est pas en guerre civile. Il faut qu'on soit constructifs, tout en ne niant pas nos divergences qui sont parfois très importantes», a confié le vice-président du Front national (FN) Florian Philippot sur les ondes de France Info, le 22 juillet. 

Pour lui, il existe en effet «des patriotes à droite et des patriotes à gauche», auxquels le FN devrait s'adresser, afin de continuer à «s'élargir».

Le FN penchera-t-il vers le libéral-conservatisme ou l'antilibéralisme ?

Le FN tient justement, ces 21 et 22 juillet, un «séminaire de refondation», devant notamment permettre au parti d'établir une ligne politique claire, après la défaite présidentielle. Depuis le second tour de l'élection, en effet, les cadres du parti ont étalé leurs divergences idéologiques, tues durant la campagne, au grand jour, sur différents sujets tels que la sortie de l'euro ou la place de la question migratoire et identitaire dans le discours frontiste. 

Dans ce cadre, les propos de Florian Philippot laissent penser que le FN n'a pas tranché à ce jour entre une main tendue vers la gauche antilibérale, telle que celle représentée par le leader de la France Insoumise, ou vers la droite libérale-conservatrice, qu'incarne pour beaucoup de sympathisants Les Républicains Laurent Wauquiez.

D'après Florian Philippot, l'ambiance lors de ce séminaire reste en tout cas «très positive et très constructive», sans aucun «règlement de compte». Par ailleurs, le bras droit de Marine Le Pen a fait savoir que l'innovation, les déserts médicaux, les start-ups ou encore les droits des femmes étaient au menu du grand rendez-vous frontiste.

Lire aussi : Dupont-Aignan veut refonder la droite avec Wauquiez, Mariani et Philippot

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.