«Nous aussi on va te vacciner» : la maison de Christophe Castaner taguée

- Avec AFP

«Nous aussi on va te vacciner» : la maison de Christophe Castaner taguée © Charles Platiau Source: Reuters
Christophe Castaner dans la cour de l'Elysée en mai 2017
Suivez RT France surTelegram

La maison du porte-parole du gouvernement à Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence), a été taguée d'un slogan anti-vaccination dans la nuit du 10 au 11 juillet. D'autres inscriptions du même type ont été relevées en ville.

«Castaner nous aussi on va te vacciner, fais attention». Ce tag de menaces comportant un message anti-vaccination a été inscrit dans la nuit du 10 au 11 juillet sur le mur d'enceinte de la maison du porte-parole du gouvernement à Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence). D'après la gendarmerie interrogée par l'AFP, le message a également été inscrit sur d'autres murs de la commune.

Une enquête pour dégradation par inscription a été ouverte et confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Forcalquier.

Réélu député de la circonscription le 18 juin, Christophe Castaner est aujourd'hui toujours maire de Forcalquier, et devrait prochainement passer la main pour se conformer à l'exigence de l'Elysée de ne pas cumuler un mandat local avec un poste au gouvernement.

En juillet, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé le vote d'une loi qui rendra obligatoires 11 vaccins pour les enfants, contre trois actuellement, d'ici la fin de l'année, pour une entrée en vigueur début 2018. Un projet qui a provoqué l'inquiétude de nombreux parents, hostiles à la vaccination obligatoire, mais aussi le soutien officiel de 200 professionnels de santé dans une tribune publiée dans le Parisien

Aujourd'hui, trois vaccins infantiles sont obligatoires en France: contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP). Les huit vaccins, actuellement recommandés et qui deviendraient également obligatoires concerneront la coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C.

Lire aussi : Deux cent grands médecins se prononcent pour de nouvelles vaccinations obligatoires

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix