Attentat ou simple fait divers ? Twitter réagit à l’attaque manquée contre la mosquée de Créteil

Attentat ou simple fait divers ? Twitter réagit à l’attaque manquée contre la mosquée de Créteil© Benjamin Cremel Source: AFP
Un véhicule de police devant la mosquée de Créteil le soir du 29 juin

De nombreux internautes se sont indignés du traitement médiatique de la tentative d'attaque présumée contre des musulmans à Créteil, où un individu aurait tenté de foncer dans la foule devant la mosquée après la prière, sans faire de blessés.

Se félicitant de la réactivité des forces de l’ordre lors de la tentative d’attaque présumée devant la mosquée de Créteil le 29 juin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a déploré dans un communiqué que «le présumé terroriste [ait été] désigné comme simple conducteur» par les médias.

«La qualification d’attentat ou de tentative d’attentat terroriste échoit-elle uniquement aux groupes violents se prétendant de référence islamique ? […] Cette question lancinante mérite d’être posée», peut-on encore lire dans le texte publié sur Twitter.

A l’instar du CCIF, de nombreux internautes se sont étonnés du traitement médiatique de l’affaire.

«[L’]attaque à la voiture bélier à la mosquée de Créteil fait 30 secondes sur BFMTV», qui avait pourtant lancé une édition spéciale lors de l’attaque de Notre-Dame de Paris le 6 juin, remarque une internaute.

«Pour 20Minutes, c’est juste un fait divers», relève un autre.

«Il faut des morts pour qu'une attaque contre une mosquée soit considérée comme un attentat par les médias ? Non il faut que [l’assaillant] soit musulman», écrit un utilisateur de Twitter.

Un autre ajoute : «Même France Info n'arrive pas à dire "tentative d'attentat".»

Le soir du 29 juin, un individu à bord d'un 4x4 «a heurté à plusieurs reprises les plots et barrières placés en protection de la mosquée de Créteil», a rapporté la préfecture de police dans un communiqué, condamnant les faits. Ces derniers se sont déroulés à la sortie de la prière, a précisé Karim Benaïssa, président de l'Union des associations musulmanes de Créteil (UAMC).

L'assaillant présumé, un Arménien de 43 ans qui a été interpellé à son domicile, aurait dit vouloir «venger le Bataclan et les Champs-Elysées», selon le journal Le Parisien.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a quant à lui fait savoir dans un communiqué cité par l'AFP que les «motivations exactes» de cet individu devaient être déterminées par l'enquête.

Plus tôt en juin, à Londres, un homme avait foncé, à bord d'une camionnette, sur des musulmans près d'une mosquée, alors que les fidèles venaient de terminer leur prière. Une personne était décédée et dix autres avaient été blessées dans l'attaque.

Lire aussi : Un automobiliste tente de renverser les fidèles d'une mosquée à Créteil, aucun blessé 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.