Attentats à Paris et Bruxelles : les internautes ironisent sur l'amateurisme des terroristes

Attentats à Paris et Bruxelles : les internautes ironisent sur l'amateurisme des terroristes Source: AFP
Militaires belges dans une gare de Bruxelles

Après deux tentatives d'attentat ratées à Paris et à Bruxelles les 19 et 20 juin, plusieurs internautes se sont autorisés un moment d'humour pour s'amuser de ce que, dans les deux cas, les auteurs aient été les seules victimes de leurs actes.

Après la tentative d'attentat survenue le 20 juin au soir dans la gare centrale de Bruxelles, plusieurs internautes ont réagi au geste du terroriste, qui vient d'être identifié par la police. S'amusant de l'échec de sa tentative, parfois sur un ton grinçant, sans doute ont-ils trouvé là un efficace remède à la peur, alors que les attaques se multiplient en Europe.

Saluant les «terroristes qui veulent faire des attaques mais ne tuent personne», cette internaute les invite à persévérer dans leur amateurisme.

D'autres s'amusent de ce que, dans le terrorisme aussi, le niveau baisse.

Peut-être est-ce même là le meilleur rempart contre le terrorisme ?

S'imaginant le désespoir des terroristes après l'attaque ratée aux Champs-Elysées et à la gare centrale de Bruxelles, certains disent comprendre qu'ils soient «abattus».

La situation permet à certains de s'essayer à quelques jeux de mot.

L'incompétence des terroristes rappelle à certains utilisateurs de Twitter celle des joueurs de l'OM...

La pertinence du choix de l'heure, de la date et de l'endroit de la tentative d'attentat de Bruxelles laisse perplexe certains observateurs.

Dans la soirée du 20 juin, dans un couloir de la gare de Bruxelles-Central, un homme a provoqué une explosion avant d'être neutralisé par des soldats. L'attaque, qui n'a pas fait de victime et n'a pas été revendiquée, est considérée comme un acte «terroriste» par le parquet fédéral belge. La veille, sur les Champs-Elysées, à Paris, un autre terroriste avait précipité son véhicule rempli de bonbonnes de gaz sur un fourgon de gendarmerie, sans faire d'autre victime que lui-même.


Lire aussi : Le terroriste des Champs-Elysées avait prêté allégeance à Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»