«Je suis contente de l’avoir inscrit dans la loi !» : Taubira tacle Bayrou sur l’affaire du MoDem

«Je suis contente de l’avoir inscrit dans la loi !» : Taubira tacle Bayrou sur l’affaire du MoDem© Jewel Samad / AFP
Christiane Taubira devant des étudiants à New York, en 2016

Accusé d’avoir fait pression sur des journalistes pour se plaindre d’une enquête sur de présumés emplois fictifs au sein du parti qu’il a fondé, l’actuel ministre de la Justice a été la cible d’une attaque implicite de son prédécesseur.

Lors d’un meeting de soutien à Najat Vallaud-Belkacem, candidate aux législatives dans le Rhône, le 14 juin à Villeurbanne, Christiane Taubira s’est laissée aller à un petit tacle à l'endroit de François Bayrou, sans toutefois le nommer, rapporte France Info.

«J'ai fait inscrire dans la loi, la loi du 25 juillet 2013, l'interdiction de donner des instructions et d'intervenir dans les procédures pénales. Et je disais, je l'inscris quand même dans le code de procédure pénale au cas où, fort improbable, un autre garde des Sceaux après moi se fût montré [sic] moins vertueux. Eh bien je suis contente de l'avoir inscrit dans la loi !», a ainsi lancé l’ancien ministre de la Justice.

Si elle ne l’a pas explicitement cité, cette pique était adressée à François Bayrou, dont Mediapart affirme qu’il a appelé des journalistes de Radio France afin de se plaindre d’une enquête médiatique sur des salariés du MoDem qui affirment avoir été rémunérés par des fonds européens pour des fonctions internes au parti.

Lire aussi : Emplois fictifs : Bayrou rappelé à l'ordre par le Premier ministre après ses pressions sur un média

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales