Rassemblement à Paris pour la libération de Mathias Depardon, journaliste détenu en Turquie (VIDEOS)

Rassemblement à Paris pour la libération de Mathias Depardon, journaliste détenu en Turquie (VIDEOS)© Jonathan Moadab / RT France
Portrait de Matthias Depardon sur la mairie du 4e arrondissement de Paris

A l'initiative de RSF et du comité de soutien à Mathias Depardon, 80 personnes se sont réunies devant la mairie du IVe arrondissement de Paris afin d'exiger la libération du journaliste, détenu depuis 29 jours en Turquie.

Un rassemblement de soutien au photojournaliste Mathias Depardon, détenu depuis 29 jours en Turquie, s'est tenu devant la mairie du IVe arrondissement de Paris en présence de Danièle Van de Lanotte (mère du journaliste), Christophe Deloire (Reporters sans frontières), Laurent Joffrin (directeur de Libération et porte-parole du comité de soutien à Mathias Depardon), Christophe Girard (maire de l'arrondissement) et Patrick Klugman (adjoint au maire de Paris). 

Christophe Girard, maire du IVe arrondissement de Paris, a décidé d'afficher une photo de Matthias Depardon sur la façade du bâtiment afin que son visage «soit connu de tous» à Paris, «ville symbole des droits de l'homme». 

Pour Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), cette mobilisation était destinée à «envoyer un message à la Turquie».

«La Turquie est un grand pays, mais à cause du régime d'Erdogan, à cause de l'embastillement de journalistes, l'image du pays est atteinte et c'est un préjudice pour la Turquie. Les autorités doivent mettre fin à cette situation», a-t-il déclaré. 

Pour le responsable de l'ONG, il s'agit d'une «situation absurde», le journaliste étant visé par une procédure pour propagande terroriste à cause d'une photo d'un drapeau du PKK publiée dans la presse française. Mais ce n'est pas la raison de son incarcération, liée à un arrêté d'expulsion datant d'il y a un mois. 

«D'après la loi, la détention administrative ne peut pas dépasser un mois. Nous attendons donc qu'avant l'expiration de ce délai, c'est à dire après-demain, que Mathias Depardon soit libéré», a-t-il conclu. 

Laurent Joffrin a lui dénoncé une «détention arbitraire et illégale» du photojournaliste, qui a été arrêté alors qu'il réalisait un reportage pour National Geographic

La mère de Mathias Depardon pourra lui rendre visite pour la première fois le 8 juin, accompagnée de Christophe Deloire, dans le centre de rétention où il est emprisonné depuis le 8 mai, à Gaziantep.  

Emmanuel Macron avait demandé le 3 juin à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan le retour en France «le plus vite possible» du photojournaliste.

Lire aussi : Macron demande à Erdogan le retour du photographe français Mathias Depardon le plus vite possible

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.