Baiser forcé d'un tennisman à une journaliste : Laura Flessel dénonce une «agression en direct»

Baiser forcé d'un tennisman à une journaliste : Laura Flessel dénonce une «agression en direct»
Maxime Hamou embrassant Maly Thomas en direct sur Eurosport

Le tennisman Maxime Hamou a embrassé sous la contrainte une journaliste sportive en direct. Face au tollé suscité par ce geste, la ministre des Sports a réagi. Si le sportif s'est excusé, la Fédération de tennis l'a suspendu du tournoi.

Interrogé par la journaliste sportive Maly Thomas dans les allées de Roland-Garros le 30 mai, le tennisman Maxime Hamou, visiblement éméché, l'a embrassée de force. Tandis que cette dernière tentait de se dégager de l'étreinte du sportive, l'assistance semblait s'amuser de la situation. La scène, diffusée en direct sur Eurosport, a fait réagir le ministre des Sports, Laura Flessel, qui a dénoncé une «agression en direct», appelant également à ne «jamais banaliser de tels actes».

La députée écologiste Cecile Duflot (Europe Ecologie - Les Verts) s'est elle aussi indignée, dans la soirée, de ce comportement jugé déplacé, en publiant de très nombreux messages sur Twitter afin d'obtenir une réaction officielle de la Fédération française de tennis (FFT).

Face à la polémique suscitée par son geste, le tennisman Maxime Hamou a publié un communiqué de presse afin de présenter «ses plus profondes excuses» à la journaliste. «J'apprends encore tous les jours de mes erreurs pour devenir un meilleur tennisman et une meilleure personne», a ajouté le sportif âgé de 21 ans.

La FFT sanctionne Maxime Hamou

Alors que l'indignation croissait sur les réseaux sociaux, la journaliste Maly Thomas est revenue sur cet incident. «Si ce n'était pas du direct, je lui aurais collé une droite», a-t-elle assuré. Selon elle, cette séquence nuira à l'image de Maxime Hamou tout en contribuant à «banaliser une situation franchement désagréable». «C'est le reflet des rapports entre les hommes et les femmes qui peuvent exister dans la vie courante», a-t-elle ajouté.

La FFT a fini par annoncer qu'elle «retirait l'accréditation» de Maxime Hamou, condamnant par la même occasion son «comportement répréhensible». Celui-ci ne participant déjà plus au tournoi, la sanction de la FFT revêt donc davantage un caractère symbolique. 

La chaîne Eurosport, sur laquelle est diffusée l'émission à l'occasion duquel cette séquence était retransmise, a également présenté ses excuses par le biais de son présentateur, l'ancien tennisman Henri Leconte. «Je tenais à préciser que nous ne cautionnions aucunement ce type de comportement», a déclaré l'animateur, ajoutant que la réaction en direct de son équipe, qui avait pris le geste de Maxime Hamou à la plaisanterie, «n'était également pas appropriée».

Lire aussi : Canular homophobe : Cyril Hanouna estime que «ce sketch n'avait pas lieu d'être»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.