200 vignerons en colère paralysent un péage à la frontière avec l'Espagne (IMAGES)

- Avec AFP

200 vignerons en colère paralysent un péage à la frontière avec l'Espagne (IMAGES)© Compte Twitter @TVSud
200 vignerons ont bloqué le péage du Perthus, à la frontière espagnole

Pour protester contre la concurrence du vin espagnol, 200 vignerons ont bloqué le péage du Perthus, à la frontière franco-espagnole. Le barrage a été levé au bout d'une heure et demie.

Le péage du Perthus, au Boulou, à la frontière avec l'Espagne, a été bloqué le 23 mai pendant une heure et demie par 200 vignerons en colère. Dénonçant la concurrence du vin espagnol, les manifestants n'avaient pas hésité à enflammer des pneus et à paralyser la circulation. 

«Si l'Etat français ne nous protège pas [...] la régulation de marché nous la ferons nous mêmes sur le terrain», avait déclaré Frédéric Rouanet, président du syndicat des vignerons de l'Aude, alors que le péage était bloqué par les vignerons. Ces derniers étaient encadrés par un cordon de CRS et par des gendarmes.

«Nous ne sommes pas contre les importations à condition qu'elle soient régulées. Quand les importations de vin étaient à 6 millions d'hecto[litres], il n'y avait aucun problème sur le marché français. Mais depuis qu'elles ont augmenté, nous avons été livrés à des spéculateurs et des profiteurs comme aux heures les plus noires de notre histoire», avait expliqué Frédéric Rouanet. 

Avant la levée du barrage, le syndicaliste n'avait pas hésité à hausser le ton en menaçant : «Si une réunion au niveau européen n'est pas organisée sous peu [...] nous nous battrons.»

Selon le sous-préfet de Céret, Gilles Giuliani, les vignerons ont obtenu le droit d'être reçus en délégation le 29 mai au ministère de l'Agriculture. Le barrage a été levé après quelques sommations des CRS et tensions entre vignerons et forces de l'ordre.

Lire aussi : Au Mans, des agriculteurs veulent se faire entendre d'Emmanuel Macron (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.