Le chef de la communication de Macron a qualifié Yann Barthès de «gros connard» après La Rotonde

Le chef de la communication de Macron a qualifié Yann Barthès de «gros connard» après La Rotonde© Capture d'écran Twitter
Emmanuel Macron fête son succès au premier tour de l'élection présidentielle à la brasserie La Rotonde à Paris, le 23 avril

L'équipe de l'émission Quotidien a subi les foudres de l'entourage du président pour l'avoir filmé à La Rotonde au soir du premier tour. Il a estimé qu'elle voulait «faire passer le FN» en posant des questions impertinentes à Emmanuel Macron.

L'information n'a été diffusée que le 18 mai, soit plus de trois semaines après l'épisode, dans le magazine M du Monde. On apprend que l'équipe de communication d'Emmanuel Macron s'en est violemment pris à l'émission Quotidien, à la suite d'un reportage à La Rotonde, où le vainqueur du premier tour avait fêté sa qualification.

Lire aussi : People, politiques et Attali : Macron fait la fête dans une brasserie et déclenche une polémique

En cause, une question du journaliste de l'émission, Paul Larrouturou : «La Rotonde, c'est votre Fouquet's ?» Comparaison qui n'a pas du tout plu à Emmanuel Macron, et à son équipe. 



«Les conseillers, fous de rage, contactent les journalistes [de Quotidien], les téléphones vibrent : "Vous voulez faire passer le FN, c’est ça ?"», rapporte le magazine M, qui précise que les accès de des journalistes de l'émission au candidat sont restreints. Ces derniers ont même été menacés de boycott. 

Yann Barthès, le producteur-présentateur de l'émission a ensuite été contacté directement par Sylvain Fort, responsable de la communication d'Emmanuel Macron, qui l'a traité de «gros connard».

Sylvain Fort a d'ailleurs contacté le magazine M pour préciser qu'il n'avait pas qualifié Yann Barthès de «débile profond» comme initialement écrit dans l'article, confirmant ainsi par défaut avoir utilisé le terme «gros connard».

Lire aussi : L'Elysée veut trier les journalistes accompagnant Macron ? La presse exprime ses craintes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.