Le peuple français «risque de souffrir», prévient Nicolas Bay, secrétaire général du FN

Le peuple français «risque de souffrir», prévient Nicolas Bay, secrétaire général du FN
Marine Le Pen et Nicolas Bay au Parlement européen en avril 2017, photo ©SEBASTIEN BOZON / AFP

Au lendemain de la victoire sans appel d'Emmanuel Macron, le Front national se repositionne avec en ligne de mire les prochaines législatives. Pour le secrétaire général du Front national Nicolas Bay, c'est le peuple français qui a perdu l'élection.

Le Front national veut battre le fer tant qu'il est chaud et incarner l'opposition. Au micro de France Inter ce 8 mai 2017, Nicolas Bay s'est attaqué frontalement à Emmanuel Macron. Interrogé sur qui avait perdu l'élection, le secrétaire général du Front national (FN) a répondu :«Le peuple français, qui ne s'en rend pas encore compte, mais qui risque de souffrir de la politique qui sera menée par Emmanuel Macron.»

Revenant sur la campagne de l'entre-deux tours, Nicolas Bay a déploré la caricature faite, selon lui, du programme du Front national. «Une bonne partie de la classe politique a appelé à voter Macron», a-t-il rappelé. «On a vu aussi la caste médiatique se constituer en opposition frontale avec Marine Le Pen», a-t-il déclaré, déplorant que la position du FN sur «la question monétaire» – la sortie de la monnaie unique – ait été «caricaturée».

La priorité, pour les dirigeants du FN, sont désormais les élections législatives qui s'annoncent comme le troisième tour de l'élection présidentielle. Dès l'annonce des résultats au soir du 7 mai, à la suite du constat de Marine Le Pen lors de son discours de défaite, plusieurs figures du FN ont annoncé que le parti souverainiste devait évoluer. Florian Philippot a ainsi estimé que le parti allait «se transformer en une nouvelle force politique qui, par définition, n'aura plus le même nom».

Lire aussi : Victoire de l'UE, défis et personnalité : Macron à la une de la presse française et étrangère

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.