La manifestation lycéenne contre Le Pen et Macron dégénère à Paris (VIDEOS)

- Avec AFP

La manifestation lycéenne contre Le Pen et Macron dégénère à Paris (VIDEOS)© THOMAS SAMSON Source: AFP
Des violences avaient déjà eu lieu le 23 avril au soir

Plusieurs centaines de manifestants sont descendus dans les rues, contre l'affiche du second tour de l'élection présidentielle, affrontant la police avec des jets de bouteilles en verre. Les forces de l'ordre répliquent avec du gaz lacrymogène.

Une manifestation sauvage est en cours à Paris, avec comme slogan «Ni Le Pen, ni Macron : ni patrie, ni patron». Des affrontements ont eu lieu avec les forces de l'ordre qui ont essayé de contenir les manifestants en tirant de nombreuses grenades lacrymogènes. 

Avec des slogans tels que «Ni Marine, ni Macron, ni patrie, ni patron», ou  «Tout le monde déteste le FN», les lycéens se sont donné rendez-vous place de le République à Paris, où plusieurs lycées ont été bloqués.

La tension est rapidement montée et les manifestants s'en sont pris au mobilier urbain, notamment à une borne de recyclage de verre. Les forces de l'ordre et les lycéens ont échangé jets de bouteilles en verre contre tirs de gaz lacrymogène.

Les manifestants s'en sont également pris à des agences bancaires, prises comme symboles du capitalisme financier qu'ils dénoncent, ainsi qu'à des vitrines et des commerces, notamment près du Cirque d'Hiver, entre République et Bastille.

Dès 08h30, ce 27 avril 2017, une vingtaine de lycées parisiens étaient déjà «diversement mobilisés», a déclaré à l'AFP le rectorat de Paris, précisant que quatre établissements étaient bloqués et six autres partiellement. «Pour les autres, ce sont des tentatives de blocage et ou des rassemblements devant l'établissement», a précisé le rectorat.

Devant le lycée Voltaire entre autres, dans l'est parisien, une centaine de jeunes, certains le visage dissimulé par un foulard, se sont rassemblés. Des poubelles ont été placées devant les portes de l'établissement. Un drapeau anarchiste flottait également.

Lire aussi : «Ni Le Pen, ni Macron» : une vingtaine de lycées bloqués à Paris contre l'affiche du deuxième tour 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales