Emmanuel Macron veut rompre avec «le système incapable de répondre aux problèmes»

- Avec AFP

Emmanuel Macron veut rompre avec «le système incapable de répondre aux problèmes»© Philippe Wojazer Source: Reuters
Emmanuel Macron

Le leader d’En Marche ! a pris la parole depuis le Parc des expositions de la Porte de Versailles, où ses partisans se sont réunis en cette soirée électorale du 23 avril, ayant vu l'accès au second tour d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

«En une année, nous avons changé le visage de la vie politique française», s'est félicité Emmanuel Macron, le candidat d'En Marche ! arrivé en tête au premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril. «Le sentiment profond, organique, millénaire, qui a toujours porté notre peuple, l'engagement pour la patrie, l'énergie pour l'intérêt collectif, au-delà des divisions, l'ont emporté ce soir», a-t-il déclaré depuis son QG de campagne, saluant «la volonté opiniâtre, l'énergie exigeante» que ses partisans ont déployés.

Le candidat d'En Marche ! a également remercié le socialiste Benoît Hamon et le candidat de la droite François Fillon d'avoir appelé à voter pour lui au second tour pour contrer la présidente du FN Marine Le Pen. Il a fait applaudir les neuf candidats battus au premier tour. 

L'engagement pour la patrie, l'énergie pour l'intérêt collectif, au-delà des divisions, l'ont emporté ce soir

«Le sentiment profond, organique, millénaire, qui a toujours porté notre peuple, l'engagement pour la patrie, l'énergie pour l'intérêt collectif, au-delà des divisions, l'ont emporté ce soir», a déclaré l'ancien ministre de l'Economie. «Depuis un an, partout en France, vous avez pris votre part du destin national, vous avez su montrer que l'espoir pour notre pays n'était pas un rêve, une lubie, ou une bulle, mais bien une volonté acharnée et bienveillante», a-t-il poursuivi, s'adressant à ses militants.

«Le défi, à partir de ce soir, n'est pas d'aller voter contre qui que ce soit. Le défi est de décider de rompre jusqu'au bout avec le système qui a été incapable de répondre aux problèmes de notre pays depuis plus de trente ans», a ajouté Emmanuel Macron, disant vouloir «dès à présent construire une majorité de gouvernement et de transformation nouvelle, faite de nouveaux visages, de nouveaux talents».

Macron, «président des patriotes face à la menace des nationalistes» ?

Insistant sur sa volonté de «rassembler plus largement encore» au second tour, le candidat d'En Marche! a affiché sa volonté de devenir «le président de tout le peuple de France, le président des patriotes face à la menace des nationalistes», dans une allusion à la candidate FN Marine Le Pen, également qualifiée à l'issue du premier tour de la présidentielle. 

«Je ne demanderai pas à ceux qui me rejoignent d'où ils viennent, mais s'ils sont d'accord pour le renouveau de notre vie politique, pour assurer la sécurité des Français, pour libérer le travail, pour refonder l'école, pour permettre à chacun de progresser dans la société, d'où qu'il vienne, et pour relancer la construction européenne», a martelé le leader d'En Marche !.

Après avoir voté au Touquet, accompagné de son épouse Brigitte, Emmanuel Macron s’est rendu au Parc des expositions, à la Porte de Versailles, pour s’y exprimer devant une salle remplie de supporters et de journalistes, dont le nombre d’accrédités atteint 1 100.

Lire aussi : Hamon et Fillon éliminés : l'«UMPS» condamné par les électeurs ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.