Emmanuel Macron remporte le premier tour de la présidentielle, Marine Le Pen deuxième

Emmanuel Macron remporte le premier tour de la présidentielle, Marine Le Pen deuxième© ERIC FEFERBERG, JOËL SAGET / AFP
Emmanuel Macron retrouvera Marine Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle

Le candidat du mouvement En Marche ! est arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle, suivi par la candidate du Front national. En prévision du second tour, les appels à faire barrage au FN se sont multipliés.

Selon les résultats globaux hors Français de l'étranger, publiés par le ministère de l'Intérieur, Emmanuel Macron arrive en première position avec 23,86% des suffrages, suivi de Marine Le Pen (21,43%).

Le duo de tête est suivi de François Fillon (19,94%) et Jean-Luc Mélenchon (19,62%), au coude à coude.

Arrivant en cinquième position avec 6,35%, Benoît Hamon a reconnu sa défaite et celle du Parti socialiste. Il est suivi de Nicolas Dupont-Aignan, 4,73%. Les autres candidats ont réalisé un score inférieur.

L'abstention se situerait à 21,77%.

Macron jubile, le «Front républicain» s'organise

«Je souhaite devenir le président des patriotes face à la menace des nationalistes», a jubilé Emmanuel Macron après sa victoire. «Le défi, à partir de ce soir, n'est pas d'aller voter contre qui que ce soit. Le défi est de décider de rompre jusqu'au bout avec le système qui a été incapable de répondre aux problèmes de notre pays depuis plus de trente ans», a poursuivi l'ancien ministre de l'Economie.

La candidate frontiste s'est pour sa part réjouie d'avoir obtenu un nombre record de voix dans l'histoire du parti. «Le grand débat historique de notre époque va enfin avoir lieu», a-t-elle lancé, accusant son adversaire d'être le défenseur de la «mondialisation», et se targuant d'être «la candidate du peuple».

Du côté des candidats non-qualifiés pour le second tour, François Fillon, de même que de nombreux cadres LR, a appelé à faire barrage au «parti de Jean-Marie Le Pen». Benoît Hamon a lui aussi appelé à voter pour Emmanuel Macron, même si celui-ci «n'appartient à la gauche». Le candidat En Marche ! a pu également bénéficier de nombreux soutiens, parmi lesquels les ministres Myriam El Khomri et Bernard Cazeneuve.

Si Jean-Luc Mélenchon n'a pour sa part pas donné de consigne de vote, il a appelé à faire voter ses adhérents au sujet de l'attitude à adopter pour le second tour.

LR et le PS balayés

Pour la première fois sous la Ve République, la droite est donc absente du second tour. En outre, aucun des deux grands partis qui ont dominé la vie électorale depuis près d'un demi-siècle, Les Républicains (LR) et le Parti socialiste (PS), n'y est présent.

Après la diffusion de l'estimation vers 20h, une manifestation sauvage rassemblant plusieurs centaines de personnes a dégénéré en affrontements avec la police. Des véhicules ont été incendiés et de nombreuses dégradations commises dans les rues de la capitale.

Lire aussi : EN CONTINU : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.