Des soldats de l'opération Sentinelle pris à partie lors d'une manifestation contre le FN (VIDEOS)

Des soldats de l'opération Sentinelle pris à partie lors d'une manifestation contre le FN (VIDEOS)© Capture d'écran Twitter, @HamilcarB
Un groupe de soldats a été pris à partie par un manifestants

En marge d'une manifestation contre la venue de Marine Le Pen au Zénith de Paris, le 17 mars, un homme a invectivé des militaires en service, qui ont alors pointé leur arme dans sa direction. L'intervention d'un CRS a permis d'apaiser la situation.

Lundi 17 mars, à proximité d'une manifestation d'«antifas» qui protestaient contre la tenue d'un meeting de Marine Le Pen à Paris, plusieurs témoins ont filmé une scène peu banale : un individu provoquant dangereusement un groupe de soldats de l'opération Sentinelle en faction.

Sur les images rapportées par un journaliste – qui a collaboré avec l'agence Associated Press et BFMTV selon son profil Twitter –, on peut voir trois militaires postés au pied d'un immeuble. Tandis que la foule défile en arrière plan, l'un des manifestants s'approche des soldats, qui ne semblent pas rassurés et brandissent leur fusil. «Baisse ton arme !», leur crie alors le jeune homme, sans paraître s'inquiéter de voir une arme ainsi pointée sur lui.

Une autre vidéo, filmée sous un autre angle, montre l'intervention d'un CRS venu soutenir les sentinelles – ce n'est qu'alors que le manifestant prend la fuite.

Le 17 avril, pour la deuxième journée consécutive, des militants «antifascistes» s'étaient mobilisés afin de marquer leur opposition au meeting que la présidente et candidate du Front national (FN), Marine Le Pen, organisait au Zénith de Paris. Des heurts violents ont éclaté avec la police.

Lire aussi : Manifestation contre la venue de Marion Maréchal-Le Pen à Bayonne (PHOTOS, VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.