Des centaines de tombes juives profanées en France (VIDEO)

(FREDERICK FLORIN / AFP) Source: AFP
(FREDERICK FLORIN / AFP)

Dans l’est de la France, des centaines de sépultures ont été vandalisées dans un cimetière juif. Cet acte n’est qu’un épisode de plus dans la série d’attaques que subissent les juifs d’Europe, dont les fusillades danoises sont le dernier épisode.

Cet acte qui rappelle de sombres moments de l’histoire de France a fait réagir la communauté politique de manière très ferme, à l’image de Bernard Cazeneuve. Ce qui s’est passé dans la ville de Sarre-Union est un «acte méprisable», estime le ministre français de l’Intérieur. «Le pays ne tolérera pas une nouvelle offense contre les valeurs partagées par tous les Français. Nous ferons tout notre possible pour identifier, interroger et traduire en justice la personne, ou les personnes, responsable de cet acte ignominieux», a déclaré Bernard Cazeneuve.

Le Premier ministre français Manuel Valls a également condamné ce crime sur Twitter, en parlant d’un acte «ignoble et antisémite».

Ce n’est pas la première fois que le cimetière juif de Sarre-Union est l’objet de déprédations. Environ 60 pierres tombales avaient été renversées et jetées par terre en 1988 ; 54 tombes avaient été détruites en 2001.

Cet incident arrive au moment où les tensions religieuses progressent en Europe et la France est en pointe depuis les attaques terroristes qui ont eu lieu à Paris au début de l’année.

Le 7 janvier, des islamistes ont fait irruption dans la rédaction du magazine satirique français Charlie Hebdo, célèbre pour avoir publié des caricatures controversées du prophète Mahomet. Les assaillants ont déclaré «avoir vengé le prophète». Plus tard, un magasin casher a été attaqué. 17 personnes au total ont été tuées.

Le dernier épisode en date a secoué la capitale danoise le weekend dernier, lorsque deux personnes ont été tuées dans deux attaques : l’une près d’une synagogue et l’autre, lors d’un débat sur la liberté d’expression dans un café. Le suspect qui a été abattu par la police a été identifié comme un danois de 22 ans avec un passé criminel.

Samedi soir, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a appelé les juifs partout dans le monde à immigrer en Israël, en tenant les même propos qu’après les attaques de Paris. «Des juifs ont été tués sur le sol européen tout simplement parce qu’ils étaient juifs. Cette vague d’attaques va continuer. Je dis aux juifs de l’Europe "Revenez à la maison"», a-t-il affirmé.

Le grand rabbin du Danemark, Jair Melchior, a déclaré dimanche qu’il avait été «déçu» par cette invitation, en soulignant que «le terrorisme n’est pas une raison de partir pour Israël».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales