Macron redoutait la présence d'une taupe vallsiste au sein de son mouvement

Macron redoutait la présence d'une taupe vallsiste au sein de son mouvement© Charles Platiau Source: Reuters

Durant la période qui a suivi la création de son mouvement En Marche !, Emmanuel Macron aurait fortement suspecté la présence d'un infiltré dans ses rangs qui aurait travaillé pour le compte de Manuel Valls.

Dans un article datant du 13 avril, Le Figaro affirme qu'Emmanuel Macron redoutait la présence d'«infiltrés» au sein de son mouvement En Marche ! fondé un an auparavant, alors qu'il était encore membre du gouvernement. Une «taupe» qui aurait travaillé pour le compte de... Manuel Valls.

Au tout début du mouvement, les proches d’Emmanuel Macron étaient en effet «persuadés que l'ex-Premier ministre disposait d’une taupe au sein des équipes [d'En Marche !]». Aussitôt, la «taupe» présumée aurait été virée !

C'est le député socialiste Richard Ferrand, secrétaire général d'En Marche ! qui a le premier eu un doute à l'époque. «On retrouve tous nos échanges dans la presse», s’était-il un jour agacé, soupçonnant la présence d'un infiltré dans son mouvement.

Il semblerait que depuis, les soupçons d'infiltration vallsiste se soient dissipés, étant donné que l'ex-Premier ministre, candidat malheureux à la primaire de gauche, a finalement annoncé soutenir Emmanuel Macron, reniant ainsi son engagement à soutenir le vainqueur de la primaire,  Benoît Hamon.

Lire aussi : Un cadre d'En Marche ! accusé de communautarisme : le mouvement de Macron s'enlise dans la polémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales