Après Uber, les VTC s'en prennent à Chauffeur privé et dénoncent leurs conditions de travail

- Avec AFP

Après Uber, les VTC s'en prennent à Chauffeur privé et dénoncent leurs conditions de travail© Capture d'écran Twitter
Des mannequins ont été pendus avec des cravates rouges
Suivez RT France surTelegram

Une centaine de chauffeurs VTC se sont rassemblés à l'appel de l'Unsa devant les locaux de Chauffeur privé, à Issy-les-Moulineaux, où ils ont accroché des mannequins pendus par une cravate rouge pour exprimer leur colère contre la plateforme.

«Je veux vivre dignement», «Je ne suis pas un esclave mais un entrepreneur», «30 minutes [de travail] pour 6 euros, ça vous dit ?» : ce sont les messages que l'on pouvait lire sur des mannequins pendus par une cravate rouge – cette dernière étant l'emblème de la plateforme VTC Chauffeur privé – lors du rassemblement des chauffeurs VTC devant le siège de l'entreprise, le 13 avril, à l'appel du syndicat Unsa.

Ils reprochent à Chauffeur privé comme aux autres plateformes numériques, l'Américain Uber en tête, leurs pratiques tarifaires au rabais et arbitraires. Elles les obligent notamment à leur reverser une importante commission mais fixent les tarifs des courses à des taux horaires très bas alors qu'ils ont théoriquement un statut d'indépendant.

«60 euros bruts gagnés hier pour une course de deux heures avec une commission de 22% !», s'est insurgé l'un d'entre eux.

«Je suis perdant avec le crédit de la voiture, le gasoil, l'assurance, les abonnements téléphone... plus de 1 000 euros de frais par mois» et «tout ça pour des miettes», témoignait un de ses collègues de Seine-Saint-Denis qui s'est lancé il y a huit mois.

«Ca fait deux ans qu'on pose une question: on est des patrons ou des salariés? Si on est des patrons, c'est nous qui gérons le tarif, les forfaits, le matériel, les sanctions. Si c'est une plateforme qui décide de tout pour nous, nous sommes ses salariés [avec la protection sociale et les avantages que cela suppose]», a résumé Sayah Baaroun de l'Unsa.

Ce sera à la justice de trancher, a-t-il ajouté. Selon lui, une dizaine de dossiers de chauffeurs VTC attaquant les plateformes seront déposés dès le 14 avril aux prud'hommes pour tenter d'obtenir la requalification de leurs contrats de partenariat en contrats de travail.

Au total, «95 dossiers» ont déjà été recensés, visant «principalement Uber, LeCab et Chauffeur privé», assure-t-il.

Lire aussi : Des chauffeurs VTC en colère jettent des œufs sur la porte du siège d'Uber à Aubervilliers (VIDEO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix