Trois rugbymen du FC Grenoble mis en examen pour viol en réunion et placés sous contrôle judiciaire

- Avec AFP

Trois rugbymen du FC Grenoble mis en examen pour viol en réunion et placés sous contrôle judiciaire© Wikipédia
Le Palais de justice de Bordeaux

Le 11 avril à Bordeaux, trois rugbymen du FC Grenoble ont été mis en examen pour viol en réunion lors d'une soirée après un match Bordeaux-Grenoble, au mois de mars. Le parquet de Bordeaux a annoncé leur placement sous contrôle judiciaire.

L'Irlandais Denis Coulson, 22 ans, le Néo-Zélandais Rory Grice 27 ans, et le Français Loïck Jammes, 22 ans, tous les trois évoluant au FC Grenoble Rugby ont été placés sous contrôle judiciaire, a indiqué le 12 avril le parquet de Bordeaux. La veille, une information judiciaire pour viol en réunion avait été ouverte contre les trois sportifs. 

Le parquet estime «qu'il existe à leur encontre des indices graves ou concordants qui rendent vraisemblable leur participation, comme auteur ou complice, à la réalisation de l'infraction dénoncée», à savoir, un viol en réunion sur une jeune femme de 21 ans.

Selon le parquet, ils leur est interdit d'entrer en contact avec leur victime présumée, de sortir du territoire national, et tous trois devront pointer au commissariat.

Les trois joueurs avaient été placés en garde à vue le 11 avril au matin au commissariat de Bordeaux, avec deux de leurs coéquipiers, pour une deuxième série d'auditions, après de premières garde à vue et auditions les 22 et 23 mars derniers au commissariat de Grenoble.

Une enquête pour viol avait été ouverte le 12 mars dernier par la police de Bordeaux, une jeune femme ayant porté plainte pour viol. Elle accusait alors plusieurs joueurs du FC Grenoble d'avoir abusé d'elle sexuellement dans la nuit du 11 au 12 mars, après une soirée très arrosée en boîte de nuit.

Des investigations «notamment génétiques, informatiques et téléphoniques», ont depuis été menées, conduisant à «de nouvelles auditions en garde à vue à Bordeaux, au vu des déclarations de la plaignante et des résultats des investigations», a précisé le parquet. 

Le crime de viol dont sont accusés les trois rugbymen est passible de 20 ans de réclusion.

Lire aussi : Il ne «satisfait pas son désir sexuel» en attouchant une adolescente ? Le juge mexicain l'acquitte

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.