Quand «Emmanuel Hollande» renvoie «François Balkany» à ses affaires judiciaires

Quand «Emmanuel Hollande» renvoie «François Balkany» à ses affaires judiciaires Source: AFP
Taclé par François Fillon, Emmanuel Macron a riposté sur le même ton

Attaqué par le candidat de la droite pour sa proximité supposée avec la ligne politique défendue par François Hollande, Emmanuel Macron a réagi en comparant François Fillon à Patrick Balkany, grand habitué des scandales financiers et des procès.

François Fillon l'avait appelé «Emmanuel Hollande» pour souligner la filiation politique entre l'actuel président de la République et le candidat d'En Marche ! Emmanuel Macron a contre-attaqué par une pique similaire sur le plateau de France 3 ce 9 avril. «Je ne l'appellerai pas François Balkany mais il ressemble plus à ça qu'autre chose aujourd'hui», a déclaré l'ancien ministre de l'Economie.

Par cette allusion au maire des Républicains de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Emmanuel Macron a renvoyé François Fillon aux soupçons d'enrichissements personnels qui planent sur sa campagne depuis les révélations du Canard enchaîné. Patrick Balkany, en raison de ses nombreux démêlés avec la justice, est devenu pour beaucoup l'incarnation de l'homme politique cerné par les affaires financières.

«J'ai dit non quand j'ai quitté l'Elysée et j'ai dit non quand j'ai quitté le gouvernement sur un désaccord de fond : je ne suis pas l'héritier de ce quinquennat ou d'un système», a estimé Emmanuel Macron, rejetant les critiques qui lui sont régulièrement adressées par ceux qui considèrent qu'il est le véritable candidat du Parti socialiste (PS). Il a ajouté : «C'est amusant de l'entendre de la part de quelqu'un comme François Fillon qui a été cinq ans le Premier ministre de Nicolas Sarkozy, et qui voudrait maintenant s'en laver les mains.»

Lire aussi : Sarkozy appelle à voter Fillon et faire table rase des ennuis judiciaires de ce dernier

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales