Manifestation de la CGT à Paris pour la «reconquête de l'industrie et des services publics»

Manifestation de la CGT à Paris pour la «reconquête de l'industrie et des services publics»
La CGT manifeste pour appeler à la «reconquête industrielle» et défendre les services publics en France, à un mois de la présidentielle

Le syndicat entend interpeller les candidats à la présidentielle sur la question de la relance de l'industrie en France. A l'occasion d'une journée nationale de mobilisation, il organise une manifestation interprofessionnelle à Paris.

La Confédération générale du travail (CGT) lance ce 21 mars une journée nationale de mobilisation «pour la reconquête de l'industrie et des services publics». A Paris, une manifestation interprofessionnelle est organisée à partir de 14h devant la gare Montparnasse, afin d'attirer l'attention des candidats à la présidentielle, à un mois du premier tour, sur la question industrielle en France.

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, était présent en tête de cortège. Il a évoqué le lien «évident» entre développement de l'industrie et développement des services publics. «Il suffit de voyager en France pour voir que quand une industrie ferme, des classes d'école ferme, la gare ferme, la poste ferme...», a-t-il souligné. «A l'inverse, le manque de services publics n'attire pas les investisseurs», a-t-il ajouté.

Au moins plusieurs centaines de personnes se sont déplacées, portant principalement les couleurs du syndicat.

Plusieurs mesures sont avancées par la CGT pour développer ce secteur économique qui a vu disparaître près de 750 000 emplois en dix ans, d'après les chiffres du syndicat : un plan d'investissement annuel de six milliards d'euros, principalement en faveur de la recherche et du développement, un droit de veto des comités d'entreprise sur la question des licenciements, ou encore le conditionnement des crédits d'impôts accordés aux entreprises à certaines règles en matière d'emploi.

Egalement au centre des revendications du syndicat : la protection des services publics. Dénonçant leur «remise en cause par des choix d'austérité ou de privatisation», la CGT estime que de telles politiques «aggravent la précarité et le chômage».

Lire aussi : La CGT occupe un bâtiment du marché de Rungis pour réclamer la régularisation de sans-papiers

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage