Colis piégé au siège de FMI : Fillon tance Urvoas sur la sortie de l'état d'urgence

- Avec AFP

Colis piégé au siège de FMI : Fillon tance Urvoas sur la sortie de l'état d'urgence© Philippe Wojazer Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Le candidat LR à la présidentielle, François Fillon, a tancé le 16 mars, lors d'un meeting à Caen, le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas qui avait estimé le 15 mars que les conditions étaient réunies pour «une sortie de l'état d'urgence».

«Et dire qu'hier, le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, envisageait la fin de l'état d'urgence, quel angélisme !», s'est exclamé François Fillon le 16 mars pendant un meeting à Caen, prenant la parole quelques heures après le colis piégé adressé au FMI.

Evoquant aussi la fusillade, le 17 mars, dans un lycée de Grasse (Alpes Maritimes), François Fillon a commenté : «Certains ont essayé de nous présenter ce drame comme un différend entre lycéens ou relevant d'un problème d'ordre psychologique.»

Lire aussi : Fusillade du lycée de Grasse : le tireur s'est procuré les armes chez ses parents et son grand-père

«Comme si on avait fini par baisser la garde, comme si on avait fini par accepter l'inacceptable et trouver normal qu'un élève transporte avec lui des armes et s'introduise dans un lycée pour tirer autour de lui !», a-t-il ajouté.

Le 15 mars, Jean-Jacques Urvoas a estimé que les conditions étaient réunies pour «une sortie de l'état d'urgence», instauré en France au soir des attentats djihadistes du 13 novembre 2015 et prolongé jusqu'au 15 juillet 2017.

Lire aussi : Pas de sortie de l'état d'urgence sous la présidence de François Hollande

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix