Après Hervé Mariton, Julien Dray plaide pour une augmentation du salaire des députés

- Avec AFP

Après Hervé Mariton, Julien Dray plaide pour une augmentation du salaire des députés © Philippe Wojazer Source: Reuters
Assemblée Nationale

Le conseiller régional PS Julien Dray, proche de François Hollande, estime qu'il faut porter la rémunération des députés à 9 000 euros nets par mois pour régler le problème de la corruption, dans un entretien publié sur le site du Point.

«Soyons sérieux, si on veut régler le problème de la corruption, un député a besoin de 9000 euros nets par mois», affirme Julien Dray qui propose d'abord, selon l'hebdomadaire, d'autres mesures comme l'interdiction de l'emploi de collaborateurs familiaux ou l'exercice d'une autre activité.

Actuellement un député touche environ 5 500 euros nets d'indemnités. Ainsi, il perçoit une indemnité de base mensuelle brute de 5581,05 euros, selon le site de l'Assemblée à laquelle s'ajoutent une indemnité de résidence (167,43 euros) et une indemnité de fonction (1437,12). Soit 7185,60 euros bruts mensuels.

«La première chose à faire, c'est d'interdire aux parlementaires toute autre fonction que la leur», affirme Julien Dray. «Donc impossible pour un député ou un sénateur d'exercer une profession, de diriger une boîte de conseil, sauf à travailler à titre gratuit. Je pense, par exemple, aux médecins qui pourraient continuer à opérer pour ne pas perdre la main. Mais, dans ce cas, ils ne seraient pas payés», précise l'ancien député de l'Essonne de 1988 à 2012.

Il juge aussi qu'il faut revenir sur la possibilité d'employer des membres de la famille, comme c'est le cas au Parlement européen, afin d'éviter les soupçons d'emplois fictifs, tels que ceux qui pèsent sur le candidat de la droite François Fillon au sujet de ses proches. 

«Quand on aura fait ça, alors on pourra proposer d'allouer une rémunération de 9 000 euros net aux parlementaires et une enveloppe de 3 000 euros mensuel de frais divers. C'est le montant que nous avions estimé il y a quelques années quand on s'était penché sur la question», ajoute Julien Dray.

L'ancien député propose également, selon Le Point, que les collaborateurs soient rémunérés directement par les administrations des assemblées et qu'il n'y ait plus d'enveloppes à leur disposition (9 561 euros pour employer jusqu'à cinq collaborateurs à l'Assemblée). «Mais il faut laisser aux parlementaires le soin de définir eux-mêmes les tâches qu'ils assignent à leurs assistants», plaide-t-il. 

Mardi, Hervé Mariton, député LR de la Drôme avait lui aussi plaidé pour une hausse de la rémunération des parlementaires français qui, selon lui, sont parmi «les moins bien payés en Europe». L'élu LR n'avait cependant pas souhaité chiffrer la hausse de salaire qu'il conviendrait d'accorder selon lui aux parlementaires.

Lire aussi : «Un vrai cauchemar» : sanctionné pour absentéisme au Sénat, un maire «tombe» à 4 000 euros par mois

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales