Trop d'affaires en politique ? Mariton a la solution : augmenter la rémunération des élus

Trop d'affaires en politique ? Mariton a la solution : augmenter la rémunération des élus© JOEL SAGET Source: AFP
Hervé Mariton

Afin de freiner le développement de la corruption dans les milieux politiques français, le député Hervé Mariton propose, tout simplement, de revoir à la hausse le salaire des parlementaires. Celui-ci s'élève actuellement à quelque 5 000 euros nets.

«A un certain moment, est-ce qu’il y a une question de niveau de rémunération des parlementaires en France ? La réponse est oui, je le pense. Je le dis ; ce n’est pas politiquement correct, mais je le dis». Invité sur le plateau de France Info le 7 mars, le député Les Républicains (LR) rebondissait à des propos tenus la veille par Patrick Stefanini, membre du Conseil d'Etat et ex-directeur de campagne de François Fillon. Ce dernier avait déclaré sur Europe 1 que l'emploi par les élus de membres de leur famille en tant qu'attachés parlementaires – tel que l'a fait le couple Fillon – correspondait à des «compléments de rémunération».

Si Hervé Mariton reconnaît que son salaire de parlementaire – 5 000 euros nets mensuels – est «confortable», il juge néanmoins que ce montant est très bas au regard de ce qui se fait dans les autres pays européens. Or, un niveau de rémunération aussi «faible», selon lui, faciliterait le développement de la corruption.

Pour illustrer ses inquiétudes, le député de la Drôme rapporte une phrase que lui aurait confiée un de ses collègues de l'Assemblée nationale : «Si on continue comme ça : polémique, discrédit du politique, conditions matérielles – sauf peut-être les accommodements que décrit Stefanini – à un moment on trouvera pour être parlementaire en France des retraités, des riches ou des nuls».

En d’autres termes, suggère le député de droite : il conviendrait d’aligner la rémunération des parlementaires au niveau de celle des hauts fonctionnaires (comme cela était le cas auparavant), pour obtenir des élus talentueux… et non corrompus.

Lire aussi : Syrie : la délégation Mariton-Duflot-Mennucci refoulée à la frontière turque conspuée sur Twitter

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»