«Un vrai cauchemar» : sanctionné pour absentéisme au Sénat, un maire «tombe» à 4 000 euros par mois

«Un vrai cauchemar» : sanctionné pour absentéisme au Sénat, un maire «tombe» à 4 000 euros par mois© Eric Piermont Source: AFP
4 000 euros par mois : Gérard Collomb dans la tourmente ?

Après Henri Guaino qui se plaignait récemment de ne «rien» pouvoir mettre de côté avec son salaire de 5 100 euros nets par mois, c’est au tour du maire, cumulard, de Lyon de déplorer ses conditions de travail.

Dur dur de cumuler les mandats de sénateur du Rhône et de maire de Lyon, si l’on en croit l’expérience de Gérard Collomb. L’homme politique a en effet confié au journal Le Point qu’il vivait un «vrai cauchemar» depuis que le Sénat avait décidé de sanctionner les parlementaires, dont il fait partie, trop souvent absents.

«Mes revenus sont plafonnés, je ne touche donc rien en tant que maire de Lyon et président de la métropole. Je suis donc tombé à 4 000 euros par mois», a-t-il indiqué.

Invoquant un manque d’organisation, le sénateur-maire a également fait part de ses difficultés à cumuler ses fonctions à Lyon et dans la capitale : «Impossible de prévoir quels jours on doit être à Paris, car on ne sait pas d'une semaine sur l'autre quand se feront les votes solennels. Impossible dans ces conditions d'organiser un agenda.»

Ces propos ne sont pas sans rappeler ceux tenus le 5 janvier par Henri Guaino sur le plateau de LCI. Le député des Yvelines avait en effet assuré que son salaire de 5 100 euros nets par mois ne lui permettait pas de mettre d’argent de côté.

Dans son nouveau règlement intérieur adopté il y a quelques mois, le Sénat oblige désormais les sénateurs à être davantage présents et punit de sanctions financières les absentéistes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.