«Faut dire 200 000 !» : au Trocadéro, l'équipe de Fillon oublie la présence d'un micro (VIDEO)

«Faut dire 200 000 !» : au Trocadéro, l'équipe de Fillon oublie la présence d'un micro (VIDEO) Source: AFP
L'équipe de François Fillon poursuivait vraisemblablement l'ambition d'égaler la mobilisation du rassemblement de Nicolas Sarkozy le 1er mai 2012
Suivez RT France surTelegram

Deux responsables des Républicains ont eu un échange rapide dimanche 5 mars au Trocadéro à propos du nombre de participants à annoncer ainsi que de la présence jugée inopportune d'une conseillère de François Fillon sur l'estrade.

Le chiffre de 200 000 participants, repris en chœur par les soutiens de François Fillon après la manifestation organisée dimanche 5 mars dernier sur la place du Trocadéro à Paris, a été très largement contesté. Une vidéo diffusée par l'émission «Quotidien» diffusée par C8, semble établir clairement le caractère arbitraire du calcul officiel de l'équipe du candidat. 

Sur l'estrade, face à la foule arborant de petits drapeaux tricolores, Bruno Retailleau, coordinateur de la campagne des Républicains, galvanise ses troupes avant de prendre la parole. On entend alors une voix lui prodiguer quelques ultimes conseils... sans se douter que certains micros sont allumés : «Il faut dire 200 000 !» Quelques minutes plus tard, en effet, Bruno Retailleau, annonce sur un ton triomphal : «Vous êtes plus de 200 000 !»

La vidéo, pour brève qu'elle soit, confortera sans doute les sceptiques qui avaient, non sans humour, remis en cause le nombre de participants annoncé par François Fillon et son équipe. Il semble que l'objectif du candidat ait été d'égaler la mobilisation du 1er mai 2012. Nicolas Sarkozy, alors candidat à sa réélection, avait appelé ce jour-là ses soutiens à manifester en l'honneur du «vrai travail» sur cette même place et avait revendiqué... 200 000 participants.

«Mais il n'y a pas de femmes !»

Autre détail révélé par la vidéo : la présence d'Alexandra Dublanche à la tribune semble incommoder la voix - difficile à identifier. «Alexandra, supprime Alexandra !» s'agace l'homme qui semble passablement irrité de voir la conseillère au numérique de François Fillon devant les caméras.

Sans compassion mais pragmatique, un responsable lui rétorque alors qu'«il n'y a pas de femmes» sur l'estrade. Lorsque Bruno Retailleau prend finalement la parole quelques instants plus tard, il semble néanmoins qu'Alexandra Dublanche soit parvenue à se maintenir sur la photo. 

La bataille des chiffres, leitmotiv de la communication politique, revêt une importance particulière pour le candidat des Républicains, qui réalisait un tour de force non seulement face aux médias, mais également face à son propre parti. Au cours des heures qui ont suivi, les soutiens de François Fillon ont publié d'abondants clichés de l'événement sur les réseaux sociaux pour tenter d'étayer le chiffre avancé par ce dernier.

Lire aussi : François Fillon aurait obtenu de Marc Ladreit de Lacharrière un prêt non déclaré de 50 000 euros

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix