Affaire Théo : manifestation de lycéens sous tension à Paris, 26 interpellations (VIDEOS)

Affaire Théo : manifestation de lycéens sous tension à Paris, 26 interpellations (VIDEOS)© Kotikov / RT France
La manifestation est partie de la place de la Nation

Après avoir bloqué une dizaine de lycées en région parisienne, plusieurs centaines d'élèves se sont rassemblés place de la Nation afin de protester contre les violences policières. Des affrontements ont eu lieu avec les forces de l'ordre.

Plusieurs centaines de lycéens se sont donnés rendez-vous sur la place de la Nation afin de manifester leur soutien à Théo Luhaka, victime d'un viol présumé lors d'une interpellation le 2 février, à Aulnay-sous-Bois. 

Dès le début de la manifestation, des violences de la part des manifestants se sont produites, comme a pu le constater notre reporter sur place. 

Les policiers ont répliqué aux jets de bouteilles et autres projectiles par des grenades lacrymogène et de désencerclement. 

Des dégradations ont eu lieu, des établissements bancaires ont notamment été visés. 

Après une période d'accalmie, des heurts ont de nouveau eu lieu sur la place de la Nation. Des policiers ont notamment été caillassés. 

Selon la préfecture de police de Paris, 26 personnes ont été interpellées pour vol en réunion et dégradation, dont 21 autour de la place de la Nation.

Par ailleurs, les CRS ont procédé au contrôle du vidéaste Alexis Kraland.

Treize «interdictions de paraître» ont été prises dans la matinée en lien avec ce rassemblement, selon une source policière. Il s'agit d'une mesure visant à éloigner temporairement d'un périmètre une personne susceptible de participer à des débordements.

A Paris, 16 lycées étaient totalement bloqués le 23 février au matin et douze autres partiellement, selon le rectorat de Paris, qui avait d'abord annoncé une quinzaine de lycées connaissant des perturbations, dont une dizaine d'établissement complètement bloqués. Paris compte au total une centaine de lycées.

Lire aussi : Plusieurs lycées d'Ile-de-France bloqués suite à l'affaire Théo, des incidents à déplorer (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales